RMC Sport

Coupe Davis : Les Tchèques conservent leur trophée

Radek Stephanek

Radek Stephanek - -

La République Tchèque a remporté la Coupe Davis pour la deuxième fois d’affilée en battant la Serbie en finale, ce week-end à Belgrade. Radek Stepanek a donné la victoire aux siens en remportant le dernier simple face à Dusan Lajovic.

Tout un peuple y a pourtant cru. Lorsque Novak Djokovic a terrassé sans traîner Tomas Berdych ce dimanche après-midi (6-4, 7-6, 6-2), la Serbie a exulté. Comme une volonté de raviver une flamme qui semblait presque éteinte après le double perdu la veille. Mais rien n’y a fait. Le miracle tant espéré n’a pas eu lieu. En s’imposant face à l’inexpérimenté Dusan Lajovic (3-6, 1-6, 1-6), Radek Stepanek a offert une deuxième Coupe Davis d’affilée à la République Tchèque. Et si la lutte s’était montrée rude jusque-là entre les deux pays, l’illusion n’a duré quelques minutes dans cette dernière rencontre. 

Patrice Dominguez, consultant RMC Sport, savait que le 44e mondial partait favori mais une surprise n’était pas à exclure. « Tout est possible, confiait-il avant ce match décisif. Mais l’expérience compte énormément. Ça repose essentiellement sur Radek Stepanek car tout le monde s’attend à ce qu’il gagne. Il va jouer contre un joueur qu’il n’a jamais affronté. Le cinquième match est quand même celui qui révèle les grands tempéraments. En tout cas, ceux qui savent jouer avec la pression, c’est le moment où il faut tout sortir ».Un dernier grand virage que la sélection tchèque a parfaitement négocié.

Stepanek à l'expérience

La mine déconfite de Djokovic au terme de cette dernière rencontre en disait long sur la déception du camp serbe. « Nole », qui avait survolé les débats face à Stepanek vendredi, doit sans doute regretter de ne pas avoir participé au double. Car s’il a offert un cinquième match à son pays, il a en revanche pu constater qu’il n’avait que retarder l’échéance. Lajovic n’a jamais bousculé son adversaire comme il l’a fait. La faute à un manque expérience (116e mondial, aucune victoire en Coupe Davis) et un tennis encore un peu tendre. 

Mais le fougueux de 23 ans a bien tenté dans le premier set. Sans toutefois bousculer les certitudes du vieux briscard tchèque (3-6). Impeccable au service et à la volée, Stepanek n’a ensuite fait qu’une bouchée du jeune serbe, coupable de trop nombreuses fautes directes (1-6, 1-6). Vainqueurs du Saladier d’Argent en 2010, les Serbes n’ont cette fois rien pu faire pour empêcher le doublé des Tchèques. Ils pourront retenter leur chance l’année prochaine. Avec un Novak Djokovic toujours aussi dévoué.

Lire aussi : 

>> Djokovic, un finish royal

>> Toute l'actualité du tennis

La rédaction