RMC Sport

Coupe Davis: Yannick Noah recadre Henri Leconte, "pas très bien placé pour tenir ce genre de propos"

-

- - -

Le capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis a réagi aux propos d’Henri Leconte, lequel avait déclaré que les joueurs français avaient "un melon monumental". "Il n’est pas très bien placé pour tenir ce genre de propos" a estimé Noah. Ambiance.

L’équipe de France de Coupe Davis prépare actuellement sa demi-finale de Coupe Davis dans un climat pour le moins tendu. Sur le plan sportif, tout d’abord, pour la première fois depuis 2007, aucun joueur ne figure dans le top 15. En coulisses, ensuite, la sortie d’Henri Leconte chez nos confrères du Parisien n’en finit plus de faire parler. "Ils n’ont rien gagné et ils ont un melon …", avait estimé l’ancien joueur de tennis, aujourd’hui consultant pour Eurosport, à propos des joueurs français.

>> Coupe Davis: Noah répond à Leconte… qui "doit avoir des trous de mémoire"

"Je crois que ce n’est pas le moment. Sur la forme, ce n’est pas le moment. Et dans le fond, ce n’est pas juste non plus", a jugé Yannick Noah, invité à s’exprimer sur le sujet mardi en conférence de presse. Plus bavard que ses joueurs, qui n’ont pas osé trop s’avancer sur la personnalité de l’ex-tennisman, Yannick Noah a poursuivi de manière plus sèche à l'encontre de celui qui a remporté la Coupe Davis 1991 à ses côtés.

Quand Noah critiquait les Bleus en 2014

"Il n’est pas très bien placé pour tenir ce genre de propos. Il est en dehors donc ça n’a pas trop d’importance. Il y a encore quelque temps quand il disait quelque chose, on s’en foutait, voire on rigolait. Maintenant, je ne sais pas, c’est repris par tout le monde, c’est étonnant." La veille déjà, le vainqueur de Roland-Garros (1983) avait exprimé son incompréhension dans un sujet diffusé sur Stade 2, promettant d’en parler avec le principal intéressé "en tête à tête".

En 2014, à l'issue de l'édition remportée par la Suisse, déjà à Villeneuve-d'Ascq, Yannick Noah ne s'était pas gêné pour exprimer ses réserves quant à l'état d'esprit des joueurs de l'équipe de France sous le mandat d'Arnaud Clément. Henri Leconte n'est donc pas le seul à avoir "des trous de mémoire".

QM