RMC Sport

La France fait le break

-

- - -

Gaël Monfils a remporté le deuxième simple des quarts de finale de la Coupe Davis face à l'Allemand Philipp Kohlschreiber. Le Français s'est imposé trois sets à zéro (7-6, 7-6, 6-4). La France mène 2-0, après le succès de Richard Gasquet lors du premier simple face à Florian Mayer (4-6, 4-6, 7-5, 6-3, 6-3).

Grandissimes favoris, les Bleus avaient cependant joué la prudence dans leurs discours d’avant-match. Malgré six décades d’invincibilité face à nos voisins « teutons » et trois joueurs du Top 15 contre 0 à son adversaire, Guy Forget n’avait cessé de clamer les dangers de l’affrontement à venir sur la surface ocre de Stuttgart. Les deux rencontres du vendredi ont donné raison au capitaine. Richard Gasquet, de retour en Coupe Davis après trois ans et demi d’absence, a bataillé pendant cinq sets (4-6, 4-6, 7-5, 6-3, 6-3) et 3h32’ de jeu pour venir à bout de Florian Mayer. Le numéro un allemand a notamment servi pour le match à 5-4 dans la troisième manche, mais vaincu par les crampes, il n’a pas résisté au retour d’un Gasquet enfin libéré du poids de l’évènement.

Gasquet : « J’étais crispé »

Longtemps dérouté par les changements de rythme de son adversaire, le Biterrois est parvenu à remonter un handicap de deux sets, pour la deuxième fois de sa carrière. « Je n’étais pas au top. J’étais crispé, a reconnu Gasquet à l’issue de la rencontre. L’ambiance Coupe Davis, c’est toujours différent. A 6-4, 6-4, 5-4 contre moi, Guy m’a dit : « Si gagnes le set, tu peux gagner le match ! ». J’ai eu la chance de faire un beau jeu. Ça aurait fait très mal de perdre en trois sets. C’est l’envie de bien faire qui m’a fait mal jouer au début. »

De son côté, Mayer reconnaissait avoir laissé passer sa chance : « Quand je sers pour le match, Richard a très bien joué. Il a notamment sorti deux superbes passing shots. A 4-4 au troisième set, j'ai commencé à avoir des crampes à la jambe gauche. Dans le quatrième, mes deux jambes étaient touchées. »

« La Monf’ » au forceps

Son bilan positif de 3 victoires à une et son dossard de numéro 7 mondial n’empêchaient pas Gaël Monfils de craindre comme la peste son adversaire du jour, Philipp Kohlschreiber, pourtant modeste 41e mondial. L’Allemand a confirmé sa réputation de sangsue, collant jusqu’au bout aux basques du Français, finalement vainqueur en trois sets 7-6, 7-6, 6-4. Jouant sur ses armes habituelles de défense doublée d’un coup droit et d’un service (14 aces) dévastateurs, Monfils a contrôlé dans les tie-breaks des deux premiers sets avant de placer un coup d’accélérateur décisif au début du troisième.

A 2-0 pour les Bleus, Guy Forget peut souffler et se projeter avec sérénité vers le double qui mettra aux prises le tandem Llodra – Tsonga face à la paire Christopher Kas - Philipp Petzschner. Le chemin qui mène à la demi-finale s’est considérablement dégagé, reste à conclure l’affaire dès samedi.

Pariez en LIVE VIDÉO sur le Tennis !