RMC Sport

Dernière audition pour Gasquet

Contrôlé positif à la cocaïne en mars dernier, Richard Gasquet a été auditionné lundi et mardi par la Fédération internationale de tennis (ITF). Le verdict est attendu sous 14 jours.

C’est le silence radio. Rien n’est sorti des deux jours d’audition de Richard Gasquet devant le tribunal antidopage de la Fédération internationale de tennis (ITF). Le Français, qui était notamment accompagné de son agent, Nicolas Lamperin, devait achever de présenter sa défense en fin d'après-midi, aux alentours de 18 heures. Plus aucune audition n'est désormais prévue. Les trois experts du tribunal, un juriste et deux scientifiques, ont maintenant un délai maximum de 14 jours pour rendre leur décision. Mais celle-ci peut tomber à tout instant. Selon Lamperin, aucune communication ne sera faite d'ici là.

Contacté par RMC, Jean Gachassin, le président de la FFT, a assuré qu’il n’avait plus de contact avec Gasquet depuis l'annonce de son contrôle positif à la cocaïne. Il regrette simplement que l'ITF n'ait pas pris la peine d’envoyer une lettre à la fédération pour l'avertir que le joueur avait été contrôlé positif. De son côté, l'ITF refuse toute communication sur le sujet. Elle se contentera de publier un communiqué sur son site internet quand la décision sera rendue.

Il ne reste plus au Français qu’à attendre la décision finale… Mais pour Mario Widmer, l’ancien manager de Martina Hingis, elle-même convaincue d’avoir pris de la cocaïne en 2007, il n’a pas beaucoup d’illusions à se faire. Il ne pourra "obtenir justice que devant un tribunal civil" car il "n'a aucune chance devant une juridiction sportive" : « Les juges sont très gentils. Ils vous donnent l’impression d’avoir des doutes, de nous comprendre… Mais en fait, tout cela n’est qu’un cirque. Quand le tribunal commence, ils ont déjà le résultat. On peut y dire tout ce qu’on veut, cela ne change rien. Richard Gasquet va perdre car la justice sportive protège toujours le système de contrôle antidopage. Il lui reste toutefois une possibilité en faisant appel au tribunal civil. »

C.Z. (RMC Sport)