RMC Sport

Le patron d’Indian Wells démissionne après son dérapage sexiste

-

- - AFP

Dans la tourmente après son dérapage sexiste, Raymond Moore, patron du tournoi d’Indian Wells (Californie), a quitté son poste ce lundi.

Face à l’énorme polémique provoquée dimanche, ses excuses n’auront pas suffi. Deux jours après ses propos sexistes, le patron du tournoi d’Indian Wells (Californie), Raymond Moore, a démissionné.

« Ray m'a fait savoir qu'il avait décidé de démissionner de ses postes de PDG et directeur du tournoi avec effet immédiat. C’est une décision que je comprends complètement », a déclaré Larry Ellison, propriétaire du tournoi.

Moore : "Ils ne font que profiter du succès des hommes"

Avant les finales remportées par Victoria Azarenka et Novak Djokovic, l'ancien joueur sud-africain de 69 ans avait estimé que le circuit féminin se contentait de tirer bénéfice des stars du tableau messieurs. « Dans ma prochaine vie, je veux être membre de la WTA, parce qu'ils ne font que profiter du succès des hommes. Ils ne prennent aucune décision. Si j'étais une joueuse, je me mettrais à genoux chaque soir pour remercier Dieu d'avoir donné naissance à Roger Federer et Rafael Nadal. Ils ont porté ce sport. » Moore, qui s’était attiré les foudres notamment des deux finalistes du tableau féminin, Serena Williams et Victoria Azarenka et de la légende Billie Jean King, était en poste depuis un an.

la rédaction