RMC Sport

Simon à l’assaut de Federer

Gilles Simon

Gilles Simon - -

Dernier Français encore en course dans le Masters 1000 de Miami, le Niçois espère confirmer son bilan positif face à la star suisse ce jeudi en quart de finale.

C’est l’une des lignes les plus prestigieuses de son palmarès. Et il y tient. Gilles Simon est l’un des rares joueurs du circuit à présenter un bilan positif face à Roger Federer. En trois confrontations, le Niçois l’a emporté deux fois face au maître suisse (en 2008, à Toronto puis au Masters de Shanghai). Au point de devenir l’une de ses bêtes noires. Un statut qu’il entend confirmer ce jeudi en quart de finale du Masters 1000 de Miami. « Je me sens prêt physiquement et frais dans ma tête, assure-t-il. J’espère que ça va aller de mieux en mieux. A mon avis, j’en aurais besoin. »
D’autant qu’en face, Federer arrive en confiance. Le natif de Bâle reste sur un succès face à Simon au deuxième tour de l’Open d’Australie fin janvier. Et il entend remettre les compteurs à zéro lors de ce quatrième acte. « C’est un match qui vaudra le déplacement, salive notre consultant Patrice Dominguez. Parce que Gilles joue toujours très bien face à Federer. Il faudra qu’il élève son niveau d’entrée. C’est ce qu’il n’avait pas su faire à Melbourne. Ça sera intéressant pour le reste de la saison. Gilles veut réintégrer le top 20. Une victoire serait formidable et le relancerait complètement après un an et demi de galère. »

Dominguez : « Avec son faux-rythme, Gilles est un poison »

Dernier français en lice sur l’île de Biscayne, Simon pourra s’appuyer sur une surface lente afin de mettre son jeu en place. Et tenter de déstabiliser à nouveau l’homme aux 16 Grand Chelem, parfois emprunté ces dernières semaines. « Gilles est un adversaire que les autres joueurs du circuit n’aiment pas affronter, glisse Dominguez. Il donne très peu de points, il est endurant en fond de court. Il commet peu de fautes. Avec son faux rythme, c’est un poison. »
Un poison que Federer, désormais n°3 mondial, fera tout pour contrer sur le court floridien. Cette saison, le magicien helvète ne s’est incliné qu’à trois reprises (pour 21 victoires). A chaque fois contre Novak Djokovic. C’est dire l’ampleur de la tâche qui attend Simon.

Alexandre Jaquin avec Baptiste Lamps