RMC Sport

Tsonga se relance

Jo-Wilfried Tsonga

Jo-Wilfried Tsonga - -

Battu lors de son premier match par Roger Federer, le Français a bien réagi en venant à bout de Mardy Fish en deux sets (7-6, 6-1), mardi à Londres. Il jouera sa place en demi-finales face à Rafael Nadal, jeudi.

Dominateur au service (6 aces), et avec son coup droit, Jo-Wilfried Tsonga n’a laissé aucune chance à l’Américain. Son adversaire s’est cassé les dents au filet (12 points concédés sur 25 montées). Le Manceau a néanmoins dû batailler en fin de premier set avec un jeu-décisif (7-4), et en tout début de second après avoir concédé sa mise en jeu. « Ce n’était pas facile, j’ai essayé de rentrer dans le match à 300%, a déclaré le n°6 mondial. Je suis satisfait parce que j’ai mieux commencé (que contre Federer, NDLR), j’ai breaké d’entrée. Je suis vraiment content de gagner ici à Londres. » Sentiment partagé par son compatriote Gaël Monfils qui a immédiatement tweeté un « Si, si, bravo Jo ! »

Nadal sur sa route

C’est la deuxième victoire de Tsonga dans un Masters après sa première participation en 2008. Il avait quitté l’épreuve aux termes des matches de poules avec un succès contre Novak Djokovic et deux échecs contre Nikolay Davydenko et Juan Martin Del Potro. En battant Fish, le Français se relance dans sa quête de qualification aux demi-finales. Il devra confirmer jeudi contre Rafael Nadal. Cette année, les deux joueurs restent sur une victoire chacun, Tsonga l’ayant emporté en quarts au Queen’s (6-7, 6-4, 6-1), l’Espagnol s’étant vengé en demi-finales de la Coupe Davis sur un score sans appel (6-0, 6-2, 6-4). « Je suis toujours en vie, mais le prochain match va être déterminant. Il va falloir que j’y aille à fond et que je donne tout ce que j’ai. »

Le titre de l'encadré ici

Llodra voit toujours double |||

L’espoir de placer deux Français en demi-finales des Masters à Londres reste intact. Avant le succès de Tsonga face à Fish en simple, la paire Llodra-Zimonjic a également réussi à se relancer aux dépens du duo pakistano-indien Bopanna-Qureshi, tête de série n°5 (7-6, 6-3). Dominés pour leur entrée en lice par les Polonais Fyrstenberg et Matkowski, le Parisien et le Serbe n’ont cette fois pas laissé passer leur chance de poursuivre leur route dans la compétition. Symbole de ce match tendu, un point conclu rageusement par Llodra sur une balle qui était montée tellement haut vers le plafond de l’O2 Arena que Bopanna-Qureshi la pensaient à remettre. Les vainqueurs du jour, qui figurent parmi les principaux favoris de l’épreuve, remportent leur 46e succès cette année et joueront leur qualification jeudi face aux redoutables Mirnyi-Nestor, têtes de série n°3. J.-F.P.