RMC Sport

Bartoli : « Tout le monde est prenable »

-

- - -

A quelques heures de son entrée en lice face à Virginie Razzano, la n°1 française se montre confiante et enthousiaste, même si l’Open d’Australie n’est pas jusqu’à présent son tournoi du Grand Chelem de prédilection.

Marion, on vous sent en grande forme pour débuter cet Open d’Australie…

Oui, j’ai vraiment bien travaillé cet hiver et je pense être en très bonne forme. Je verrai ce que ça va donner sur le court, mais pour l’instant entre les matchs que j’ai joués et le niveau que j’ai au quotidien, je trouve que je progresse. J’ai gagné la plupart de mes matchs avec pas mal de marge et les matchs que j’ai joués contre les filles du Top 5 mondial ont tous été très accrochés. Ça a vraiment été une superbe préparation pour moi.

Peut-on vous considérer comme l’une des favorites pour la victoire finale ?

Je ne vois pas ça comme ça, j’essaie de m’appliquer tous les jours à l’entrainement et donner le maximum. Chaque match est difficile à gagner, le niveau se resserre énormément. Il faut être très vigilante et surtout ne pas regarder trop loin. Ce serait fantastique de faire une performance pour le tennis français, mais le chemin est très long, surtout en Grand Chelem.

Cette édition est-elle plus ouverte que les précédentes ?

C’est ouvert mais on tourne toujours autour des mêmes noms, donc dans un sens on peut dire que c’est très fermé. C’est la principale difficulté du circuit féminin, le niveau est serré et il y a très peu de marge entre le Top 10 et le reste. Tout le monde est prenable. Si on doit citer des noms, ça restera Serena Williams, Kim Clijsters ou Maria Sharapova…

Des quatre tournois du Grand Chelem, c’est celui qui semble vous convenir le moins…

J’ai aussi connu des désillusions à l’US Open à plusieurs reprises. Je ne crois pas que ce soit dû au tournoi, c’est plus un concours de circonstances. L’année dernière je jouais bien et malheureusement je me suis blessée ici. Il y a eu quelques petits ratés, mais j’ai été capable de faire un quart de finale face à Jankovic qui était n°1 mondial à l’époque. Je suis capable de faire de belles choses.

Vous jouez contre Virginie Razzano au premier tour, comment envisagez-vous ce match entre Françaises ?

Le tableau est ce qu’il est. Je joue contre Virginie et ce ne sera pas un match différent des autres. La chose positive, c’est qu’Il y aura au moins une Française au deuxième tour…