RMC Sport

Henin : « Retrouver la confiance dont j’ai besoin »

-

- - -

Soulagée après son succès au 1er tour face à sa compatriote Kirsten Flipkens, Justine Henin voit son deuxième tour contre la n°5 mondiale Elena Dementieva comme un "challenge".

Justine Henin, comment avez-vous vécu ce premier match en Grand Chelem depuis votre retour à la compétition ?

Il y a eu de bonnes choses. Mais j’ai manqué un petit peu d’agressivité dans le premier set. Je ne suis plus habituée. Je me rends compte qu’il y a des choses qu’il va falloir que je réapprenne à gérer. Mais je suis contente que ce premier tour soit derrière moi, car c’est toujours le match le plus délicat pour moi.

Jusqu’où pensez-vous pouvoir aller dans ce tournoi ?

Je ne me sens pas à 100%, mais cela ne doit pas m’empêcher d’avoir l’ambition de gagner des matches et de tracer ma route. J’espère que les choses continueront à bien se passer pour moi.

Comment se sont passées les retrouvailles avec les autres joueuses et joueurs du circuit ?

J’ai reçu beaucoup de soutien. Beaucoup plus que ce que je n’aurais espéré de la part des joueurs, face à qui il n’y a évidemment pas de rivalité, mais aussi des joueuses. L’Australie était vraiment le meilleur endroit pour faire mon retour car c’est un pays où les gens ont la culture du sport. Sur le court, les gens me témoignent énormément de soutien. Cela fait plaisir d’être là.

Au 2e tour, vous serez opposé à la n°5 mondiale Elena Dementieva, votre première joueuse du Top 10 depuis votre retour…

Oui. C’est le genre de match qui va m’aider dans ma reconstruction. Ce match arrive rapidement, mais je prends ça comme un challenge. Cela va m’obliger à élever mon niveau de jeu et à trouver une forme de constance. Là, on va vraiment voir si j’ai les capacités pour être au Top dès à présent, ou si c’est encore un peu tôt. Je n’ai pas la réponse. J’ai l’ambition d’aller gagner ce match, mais il ne faut pas oublier qu’il me faut un peu de temps pour retrouver la confiance dont j’ai besoin. On verra sur le court mercredi…

La rédaction avec E.S. (RMC Sport)