RMC Sport

Open d’Australie : la chasse est ouverte

Djokovic, double tenant du titre à Melbourne

Djokovic, double tenant du titre à Melbourne - -

Première levée du Grand Chelem de la saison, l’Open d’Australie démarre cette nuit. Djokovic, Murray et Federer seront bien sûr les grands favoris de cette édition, mais nombreux sont les prétendants à vouloir faire mentir cette tendance.

Les choses sérieuses reprennent sur la planète tennis. Après une saison 2012 palpitante où l’insatiable Top 4 Djokovic-Federer-Murray-Nadal a régné en maître, faisant encore une fois main basse sur les quatre majeurs, le premier Grand Chelem de l’opus 2013 s’ouvre cette nuit (1h heure française), en Australie. Nadal, en délicatesse avec ses genoux, n’est pas là. Mais entre un Djokovic double tenant du titre, un Murray qui a franchi un palier avec ses premiers grands titres (US Open et Jeux Olympiques 2012), un Federer toujours vert, et quelques outsiders aux dents longues, cette première levée s’annonce aussi indécise que relevée.

Roger Federer, qui n’a pas encore joué le moindre match cette saison, affirme être parfaitement préparé. « J’ai choisi de ne pas jouer de tournoi de préparation pour accumuler le maximum de fraîcheur, en espérant aller le plus loin possible dans la compétition. » En 2012, le Suisse avait parfaitement aménagé son calendrier, avec plusieurs plages de repos, pour finalement réaliser, à 31 ans, son exercice le plus prolifique depuis 2007 (6titres en 10 finales). « Je sais que je ne gagnerai pas tous les tournois, mais ce qui est sûr, c’est que je jouerai chaque match pour le gagner. » Le Français Benoît Paire, son adversaire au premier tour, est prévenu.

Djokovic : « On repart tous du même point »

Novak Dokovic, numéro 1 mondial, cherchera quant à lui à réaliser la passe de trois, ce que personne n’a fait dans l’ère Open. Et même s’il a remporté l’exhibition d’Abu Dhabi, il fait plutôt profil bas avant cette campagne. « Après plusieurs semaines de coupure, je pense que l’on repart tous du même point. Donc je ne crois pas être dans une position particulière par rapport à mes adversaires ». N’en déplaise au Djoker, face à Paul-Henri Mathieu, il aura malgré tout la position du favori.

Du côté d’Andy Murray, les stats parlent d’elles-mêmes. Un tournoi disputé, et déjà un titre pour lui en 2013. Sacré à Brisbane, l’Ecossais annonce la couleur : il est déjà en forme, et le sol australien semble lui réussir. Finaliste malheureux en 2010 et 2011, éliminé en demie l’an passé, il aura à cœur de confirmer sa très belle fin d’année. L’aventure commence pour lui contre le Néerlandais Robin Haase.

Les trois cadors sont bien sûr les prétendants les plus sérieux à la couronne australienne. Mais comme l’affirme Novak Djokovic, les candidats ne manquent pas. « Tout le monde s’attend à ce que moi, Roger, et bien sûr Rafael (Nadal, ndlr) remportions les Grands Chelems. Mais à votre place, je ne surestimerais pas Del Potro, Tsonga, Ferrer, Berdych et n’importe quel joueur du Top 10. Et je suis sûr qu’il y a aussi de très bons joueurs qui montent, comme Tomic, Dimitrov ou Raonic. » La chasse est donc ouverte, et d’ici deux semaines, on y verra déjà plus clair sur la hiérarchie de l’échiquier tennistique mondial, version 2013.

Le titre de l'encadré ici

Huit Français sur le pont|||

Quatre Français et quatre Françaises entrent en lice au premier tour de l’US Open, ce lundi (à partir de 1h, heure française).

Hommes

Julien Benneteau  - Grigor Dimitrov (BUL)

Paul-Henri Mathieu - Novak Djokovic (SRB)

Guillaume Rufin - Julian Reister (GER)

Edouard Roger-Vasselin - Ruben Bemelmans (BEL)

Femmes

Marion Bartoli - Anabel Madina Garrigues (ESP)

Alizé Cornet - Marina Erakovic (NZL)

Pauline Parmentier - Olga Govortsova (BLR)

Stéphanie Foretz-Gacon - Camila Giorgi (ITA)

Alexis Toledano