RMC Sport

Sumyk : « Ne pas trop boire de vin rouge ! »

Victoria Azarenka est entraînée par un coach français

Victoria Azarenka est entraînée par un coach français - -

Victoria Azarenka (22 ans) a remporté ce samedi son premier titre en Grand-Chelem en battant Maria Sharapova en finale de l'Open d’Australie (6-3, 6-0). Son entraineur, le Français Sam Sumyk, est ravi pour la nouvelle numéro 1 mondiale, et confesse qu'il ne va pas falloir exagérer sur la célébration du trophée.

Sam, quelle est votre réaction après la victoire de Victoria ?

Je suis ravi pour elle. C’est son moment. Je pense un peu à moi aussi. C’est grâce à elle que tout se réalise. Je suis juste témoin de la scène, je suis privilégié sur ma chaise. C’est agréable. Je ne sais pas si c’est un accomplissement, car cela veut dire qu’on ne peut pas faire mieux. Mais j’adore entrainer et je continuerai de faire ça, qu’on gagne ou qu’on ne gagne pas.

Vous êtes la première personne vers qui se dirige Victoria après la fin du match. Que lui avez-vous dit ?

Je l’ai remerciée. Quand la joueuse que vous entrainez fait une partie de rêve comme elle l’a fait, je pense qu’il n’y a rien à dire à part ça. Au bout de cette finale, il y a énormément de choses. La première place et le titre en Grand Chelem. Et puis elle gagne contre Maria Sharapova quand même. Ce n’est pas rien. Merci à Victoria de m’avoir pris à ses côtés.

Sur votre tee-shirt était marqué : ''Phil Leyshon, elle est pour toi celle-là''. Pouvez-vous expliquer ce message ?

Je voulais faire un grand remerciement à cette personne. C’est un mec bien. Vous savez, dans la vie il y a vos parents, et les personnes qui vous aident sur la route. C’en est une.

Premier titre de Grand-Chelem, première place mondiale. Sa vie va changer…

Ce sont des bons soucis à avoir. Ce qui est arrivé, c’est ce qu’il y a de plus beau ! On fait coup double. Je ne sais pas combien de temps elle va rester numéro 1 mondiale, mais pour l’instant, on s’en fout. On verra bien. En tout cas, ce titre va lui simplifier la vie. En conférence de presse, il n’y aura pas de question ''vous êtes numéro 1 sans gagner un Grand-Chelem''.

Quel est le danger maintenant ?

Le danger immédiat est de ne pas trop boire de vin rouge. Je sais qu’elle ne boit pas trop, mais moi oui. Je bois pour deux !

Recueilli par E.S. à Melbourne