RMC Sport

Tsonga : « Ça va être excitant »

-

- - -

Le n°1 français a tranquillement obtenu son billet pour les huitièmes de finale de l’Open d’Australie, ce samedi. En battant le Portugais Federico Gil (6-2, 6-2, 6-2), il s’est assuré une place en deuxième semaine. Et aura un bon coup à jouer lundi face au Japonais Kei Nishikori, 26e mondial.

Jo-Wilfried, comment analysez-vous cette victoire ?

J’ai bien joué au tennis. J’ai gagné assez vite, et je n’ai pas perdu trop d’énergie pour la suite. J’ai fait un match sérieux. Je ne me suis pas fait breaker, et j’ai évolué avec un tennis offensif.

Vous gagnez de plus en plus facilement…

Quand j’étais avec Eric (Winogradsky, son ex-entraineur, ndlr), il me disait que j’étais un diesel. Je commence doucement, et au fur et à mesure j’ai un bon rendement. C’est toujours ce qu’il se passe. En début de tournoi, c’est difficile. J’ai un jeu offensif, je ne joue pas toujours les mêmes coups, alors il faut que ça se mette en place. Mais une fois que c’est là, c’est plus facile.

Vous donnez l’impression d’en garder sous le pied. Etes-vous à votre maximum ?

Je pense faire partie des joueurs susceptibles d’aller en deuxième semaine à chaque tournoi du Grand Chelem. Le fait d’être tête de série, ça me permet d’avoir un tableau assez ouvert et pas trop difficile. Donc je crois que pour l’instant je tiens mon rang. Plus ça va avancer, plus ça va être excitant. Mais je ne joue pas en dessous de mon niveau. L’important aujourd’hui était de gagner vite, c’est ce que j’ai fait.

La deuxième semaine est comme un autre tournoi qui débute. Comment la voyez-vous ?

Le tournoi commencera réellement quand je serai dans la difficulté. Pour l’instant, j’ai joué des adversaires que j’étais censé battre. Peut-être que le premier tour était un peu difficile, c’était un très bon joueur (l’Ouzbek Istomin, ndlr). Avant-hier, c’était une formalité (face au Brésilien Mello, ndlr). Mais dès le prochain tour, ça va être plus compliqué donc j’essaye de rester concentré.