RMC Sport

Tsonga : « Je n’ai pas été bon »

-

- - -

Pourtant favori face au Japonais Kei Nishikori en huitièmes de finale de l’Open d’Australie, le Français s’est incliné en cinq manches (2-6, 6-2, 6-1, 3-6, 6-3). Une déception à la hauteur des ambitions du n°1 français à Melbourne.

Jo-Wilfried, vous faites un excellent début de match mais finalement vous vous inclinez en cinq sets... Comment expliquez-vous cette défaite ?

Je n’ai pas fait un match extraordinaire. J’avais des hauts et des bas en termes de contrôle. La balle volait beaucoup. J’ai fait beaucoup de fautes directes. Il m’a attendu jusqu’à ce que je rate. Ce n’est jamais évident d’être sur le court sous une telle chaleur (près de 40 degrés, ndlr) mais ce n’est pas le premier facteur de ma défaite aujourd’hui. Je me sentais bien. J’ai déjà joué des matches plus difficiles. Je savais qu’il allait courir, qu’il allait faire son cinéma en appelant le kiné, qu’il allait tout faire pour casser le rythme. Si j’ai perdu, c’est de ma faute. Je n’ai pas été bon aujourd’hui.

Vous gagnez le premier set assez facilement et puis il y a cette pause…

De toute façon, cet arrêt était justifié. Quand j’ai servi, la balle n’a pas rebondi. Cette pause lui a permis de souffler un peu. Elle lui a permis de casser un peu le rythme sur mon service. Après, je me fais breaker, ça va vite. Il est de retour dans le match alors qu’il ne l’était pas jusque-là.

On a l’impression qu’il y a deux tournois, celui des joueurs qui jouent la journée avec une grosse chaleur et ceux qui jouent le soir avec d’autres conditions…

On essaye de tourner donc c’est plutôt équitable. Si on prend mes quatre matchs, c’est vrai que j’ai mieux joué pendant la journée. Si j’avais joué à 20h, cela aurait été une autre histoire. Mais avec des si… On va rester sur cette défaite. On va aller se reposer un peu. J’ai fait beaucoup d’efforts en ce début d’année (vainqueur du tournoi de Doha, ndlr). A un moment donné, je serai récompensé.

Vous aviez beaucoup d’ambitions sur ce tournoi…

C’est clair que par rapport à mes objectifs personnels, je suis déçu. C’est comme ça, c’est le tennis. Si à chaque fois qu’on disait « j’ai envie de gagner » on gagnait, ce serait trop facile. Il faut accepter la défaite, avoir beaucoup d’humilité et retourner travailler pour essayer de progresser.