RMC Sport

Roland-Garros : La justice rejette l'extension du site

Roland-Garros

Roland-Garros - -

Le tribunal administratif de Paris a donné, ce vendredi, deux mois à la Ville de Paris pour résilier la convention signée entre elle et la Fédération française de tennis (FFT) pour la modernisation du site. La municipalité a décidé de faire appel de ce jugement.

C’est un gros coup d’arrêt que vient d’infliger la justice au projet d’extension de Roland-Garros, ce vendredi. Le tribunal administratif de Paris a en effet donné deux mois à la Ville de Paris pour résilier la convention signée avec la Fédération française de tennis (FFT) pour la modernisation du site.

Une décision motivée par le fait que la délibération municipale (qui avait eu lieu en juillet 2011) était « illégale au double motif que l'information des conseillers de Paris lors du vote de la délibération n'avait pas été suffisante et que le taux de redevance versée à la Ville de Paris en application de la convention était manifestement trop faible au regard des avantages de toute nature consentis », selon l’AFP.

Une décision qui ravit les Ecologistes, principaux opposants avec les riverains, du projet. « C’est une bonne nouvelle !, se félicite Yves Contassot, conseiller de Paris Europe Ecologie-Les Verts. Depuis le départ nous disons que la FFT peut rester à Roland Garros. On n’est pas demandeur de son départ, mais dans ces cas-là, elle doit respecter les conditions de l’environnement, du stade et de tout ce qui fait le charme des serres d’Auteuil. »

Ce projet capital, voire vital pour l'avenir du site de la porte d'Auteuil (l'ATP avait menacé il y a quelques années de sortir le tournoi de Roland-Garros du Grand Chelem si la France ne modernisait pas au plus vite son enceinte), devait notamment permettre la couverture du court central Philippe Chatrier d'un toit rétractable, afin d'assurer la tenue des matches en cas de pluie et en night session. Quant au court n°1, il devait être rasé dans le but d'édifier un nouveau court, plus moderne, spacieux et fonctionnel.

La FFT et la Ville de Paris font appel

Le coup d'arrêt porté par la justice n'a évidemment pas été du gout de la fédération, qui annonce une riposte. Au micro de RMC Sport, Gilbert Ysern, directeur du tournoi de Roland-Garros, s’est offusqué de la décision du tribunal. « L'avenir du tournoi pourrait être mis en danger et c'est ce qui nous préoccupe le plus. La question n'est pas de savoir si on va avoir un hectare ou deux de plus ici, on n'est pas des bâtisseurs, on n'est pas des promoteurs, explique-t-il. On a une responsabilité qui est celle d'organiser un tournoi majeur qui contribue au rayonnement international de la France. La pérennité du succès du tournoi passe par la capacité à moderniser son stade. C'est tout l'enjeu aujourd'hui. » Sans surprise, la FFTa annoncé son intention de déposer un recours.

Un peu plus tôt la Ville de Paris annonçait également son intention de faire appel. « La Ville de Paris prend acte de cette décision tout en contestant ses motifs d’annulation. Elle fera appel de ce jugement et en demandera le sursis à exécution. La Ville de Paris est déterminée à faire aboutir ce beau projet pour Paris et va se rapprocher sans délai de la FFT pour convenir ensemble de la meilleure façon de le poursuivre, dans le respect du site. »

Le titre de l'encadré ici

Toute l'actu du tennis en direct|||

Résultats, réactions, infos, suivez en direct l'actualité du tennis.