RMC Sport

Bartoli : « Si je continue comme ça… »

-

- - -

Il y aura une Française en huitième de finale à Roland-Garros. Dernière rescapée tricolore, Marion Bartoli (26 ans) s'est extirpée vendredi en trois manches (3-6, 6-2, 6-4) du piège tendu par l’Allemande Julia Goerges. Elle affrontera l’Argentine Gisela Dulko pour une place en quarts. Avec une ambition grandissante…

Marion, vous voilà en huitièmes de finale des Internationaux de France…

C’était vraiment un match très difficile à gagner. Goerges est en pleine progression cette année, elle joue très bien sur terre battue. J’ai réussi à inverser la tendance après ce mauvais départ, alors c’est aujourd’hui une joie extrême d’avoir gagné ici à Roland-Garros et de me qualifier.

On sent que le public de Roland-Garros vous apprécie de plus en plus…

Le public m’apporte énormément de soutien pendant les matchs. Je le sens derrière moi, il apprécie mes qualités de combattante et de guerrière sur le court. Je ne lâche jamais rien et même malgré mon mauvais départ, je devais trouver des solutions tactiques pour arriver à gagner ce match.

Quelle est maintenant votre ambition pour la fin de ce tournoi, impitoyable avec les têtes de série ?

Je pense que si je continue comme ça, j’ai de belles perspectives ici. Chaque match est difficile, il a fallu batailler ferme pour ces trois premiers tours (3 victoires en 3 sets, ndlr). Mais si je continue à jouer comme cela, je pense avoir une belle carte à jouer cette année.
Je me sens bien physiquement, j’enchaine bien. Je pense avoir les moyens de battre Gisela Dulko (vainqueur de l’Australienne Stosur, finaliste l’an passé, l’Argentine sera son adversaire en 8e de finale, ndlr). Je l’avais affrontée l’année dernière à Miami, j’avais gagné en deux sets. Je pense avoir un peu plus d’expérience qu’elle.