RMC Sport

Dasnieres de Veigy dans le grand bain

Jonathan Dasnieres de Veigy

Jonathan Dasnieres de Veigy - -

Détenteur d’une wild card, Jonathan Dasnieres de Veigy, 157eme mondial, disputera dimanche son premier match à Roland-Garros. Un véritable rêve pour ce quasi-inconnu sur le circuit.

Jonathan Dasnieres de Veigy, ce nom ne vous dit pas grand-chose ? Rien de surprenant puisque ce joueur de 25 ans n’est jamais entré dans le Top 150 du circuit ATP. Il fait partie de ces tennismen professionnels pour qui assouvir leur passion coûte plus cher que cela ne leur rapporte. « J’étais dans la sphère où je perdais de l’argent jusqu’il y a très, très peu de temps », a-t-il déclaré en toute honnêteté samedi dans Sportisimon sur RMC. Sa récente victoire au tournoi Challenger d’Ostrava (République tchèque) lui a permis de toucher 6 000 euros mais également d’être choisi par la Fédération française de tennis pour bénéficier d’une wild card pour Roland-Garros. Un précieux sésame dont le Nîmois n’avait pas bénéficié l’année dernière pour participer aux qualifications.

« C’est un rêve de jouer Roland-Garros depuis tout petit. Je venais avec mes parents voir le tournoi chaque année. C’est un petit aboutissement d’y participer. C’est vrai que c’est un rêve qui se réalise, a affirmé un Jonathan Dasnieres de Veigy, conscient de la chance qui lui est accordée. Le très haut niveau, ça donne vraiment envie, tout comme gagner des matchs et passer des tours. » Son seul objectif désormais est de « passer le premier tour ». Pour cela, il faudra vaincre un ancien poids lourd du circuit mondial et grand spécialiste de l’ocre parisien : Juan Carlos Ferrero. « Un sacré morceau ».

« Je vais essayer de m’éclater »

Pour continuer à rêver un peu plus longtemps, Dasnieres de Veigy devra sortir un match d’anthologie et surtout ne pas se mettre trop de pression. « Je n’ai pas grand-chose à perdre, appuie le gaucher. Ce n’est que du bonus. J’espère surtout me lâcher et profiter le plus possible du public. Ça restera une super expérience donc je vais essayer de m’éclater. Je ne vais pas surjouer et tenter n’importe quoi. » Quoi qu’il advienne, il sera assuré de toucher 18 000 euros, soit la somme touchée par tous ceux qui perdront au premier tour. De quoi assurer sa présence future sur les courts pour, pourquoi pas, rêver à nouveau.