RMC Sport

Dominguez : « Lorsqu’on se prépare moins bien, ça fait des dégâts »

-

- - -

Le consultant tennis de RMC Sport analyse la débâcle de nos représentants à Melbourne. Pour lui, la finale de la Coupe Davis y est pour beaucoup. « Contrairement aux années précédentes, les Français n’ont pas bénéficié du fameux stage d’avant-saison qui leur permettait de se mettre dans de bonnes conditions en Australie, rappelle-t-il. Les six meilleurs joueurs français ont eu à disputer la finale de la Coupe Davis début décembre. Certains sont allés en Australie à court de préparation, d’autres n’ont même pas joué de tournoi dans les deux semaines qui ont précédé l’Open d’Australie. C’est le cas de Gaël Monfils. Jo-Wilfried Tsonga, lui, n’a pu en disputer qu’un seul. Ce n’est pas une excuse, mais un constat. Lorsqu’on se prépare moins bien, ça fait des dégâts. Le meilleur aura finalement été Gilles Simon, qui a gagné à Sydney et qui a fait un match fantastique face à Federer. Mais dans l’ensemble, c’est une grosse déception. L’année qui suit une belle année de Coupe Davis est toujours compliquée. Il va falloir que le mois de février soit meilleur que le mois de janvier. Ça va commencer par des performances à Rotterdam dans deux semaines, puis à l’Open 13 (du 14 au 20 février à Marseille). Ce sont les deux tournois qui serviront de sélection, avant d’aller en Autriche pour le premier tour de la Coupe Davis. »