RMC Sport

Dominguez : « Tsonga était perdu sur le court »

Patrice Dominguez

Patrice Dominguez - -

Jo-Wilfried Tsonga a été balayé par David Ferrer en demi-finales de Roland-Garros. Patrice Dominguez, membre de la Dream Team RMC Sport, dresse une analyse implacable pour le Manceau après ce revers.

Jo-Wilfried Tsonga a été dépassé par l’événement. Le dernier représentant français n’a pas existé face à David Ferrer en demi-finales de Roland-Garros (6-1, 7-6, 6-2). Patrice Dominguez relaye la déception qui prédomine après ce rendez-vous manqué.

« On a assisté au scénario inverse que nous espérions, que nous attendions car Jo-Wilfried Tsonga nous avait tellement convaincus depuis dix jours que l’on ne pensait pas qu’il pouvait tomber aussi bas. C’est la preuve que la tension l’a rattrapée, que les deux jours entre le quart et la demi-finale n’ont pas été si bien gérés que cela. Tsonga a été surpris par la vitesse d’exécution de Ferrer qui ne l’a jamais laissé se mettre dans le coup.

Jo n’avait pas de plan B aujourd’hui. C’était taper, c’est tout. Il n’a pas essayé de monter, de faire des amorties. Il était perdu sur le court. Le court était trop grand. Son jeu de jambes n’a pas tenu. Sur terre battue, il est plus à l’aise sur des terrains plus lents. Cela doit être une désillusion énorme pour lui. »

« Tsonga n’a pas supporté le poids de l’attente »

« Jo devra tirer les leçons de ce non-match. On l’a vu partir en déliquescence dès le début de la partie. Il a été l’ombre du joueur que l’on avait vu lors des matchs précédents. Mais c’est aussi pour cela que c’est si difficile de remporter un Grand Chelem. Il a voulu s’isoler depuis deux jours alors qu’il est habituellement très affable. Il a fait naître un rêve, il n’a pas supporté le poids de l’attente. Ce n’est pas si fréquent, il a toujours été fantastique en Coupe Davis. Il n’a pas pu avaler le poids de l’histoire. Il est aussi tombé sur un joueur qui a disputé plusieurs demi-finales, qui avait de l’expérience. C’est un bien inestimable en Grand Chelem.

Ferrer est l’étalon du tennis mondial. Il atteint son Graal en accédant à sa première finale de Grand Chelem. J’espère que pour une fois il saura en finale résister à Nadal qui l’a toujours battu et qui est son patron en Coupe Davis. »

A lire aussi :

- Dominguez : « On n’a pas vu Tsonga »

- Insubmersible Nadal !

- Toute l'actu de Roland-Garros