RMC Sport

Federer : « Si je remporte Roland-Garros, peu m’importe contre qui ce sera »

-

- - -

Au lendemain de l’élimination de Rafael Nadal, Roger Federer a failli être sorti à son tour par Tommy Haas. Le Suisse, n°2 mondial, ne veut donc pas se projeter sur une victoire dans le dernier Grand Chelem qui manque à son palmarès.

Roger Federer, comment avez-vous réagi à l’élimination de Rafael Nadal, hier, face à Soderling ?
J’ai regardé le match avec mon masseur, comme n’importe quel fan de tennis. J’ai été impressionné par le niveau de jeu de Soderling. C'est difficile de gagner tout le temps. (Nadal) était sur une série incroyable, plus de trente matches d'affilée à Roland-Garros. C'est phénoménal. Mais on est tous humains. Les gens pensent parfois que c'est simple. Je sais de quoi je parle. Lui aussi doit le savoir depuis un moment. Mais on a tellement parlé du fait qu'il était invincible que la pression était devenue énorme.

Est-ce l’année ou jamais pour vous de remporter Roland-Garros ?
Aucune personne de mon entourage n'est venu me voir pour me dire que c'était l'année où jamais pour moi. Ce n’est pas le genre de chose que je veux entendre. Il faut que je reste concentré. Si j'arrive jusqu'en finale ce sera différent. J'y aurai un bon bilan contre le joueur en face et la pression sera sur moi, ce qui n'aurait pas été le cas face à Nadal.

Vous aviez dit que ce serait un rêve pour vous de jouer contre Nadal en finale ? Si vous gagniez Roland-Garros cette année, est-ce que cela aurait moins de valeur maintenant que votre rival est éliminé ?
Non, pas vraiment. Quand on gagne un tournoi du Grand Chelem comme Roland-Garros, cela t’est égal de savoir contre qui tu l’as gagné.

Alors que vous étiez mené deux sets à zéro aujourd’hui, le public était totalement derrière vous. Hier dans la rencontre opposant Nadal à Soderling, le public était plutôt pour le Suédois. Comment expliquez-vous cette différence ?
C’est difficile à dire. Soderling faisait le jeu, c’est lui qui prenait des risques. Les spectateurs ont peut-être privilégié cela… Maintenant quand on gagne un peu trop, le public a aussi tendance à supporter ton adversaire. Je l’ai vécu à un moment de ma carrière où je perdais très rarement. Il faut malheureusement en passer par là.

Il est possible que vous retrouviez Gaël Monfils en quarts de finale…
Oui, on verra déjà s’il bat Roddick. Je n’ai pas vu tous les matches de Gaël dans son intégralité, mais je trouve qu’il est en forme et qu’il joue très bien, alors qu’il était blessé juste avant le tournoi. Je l’ai déjà affronté plusieurs fois et on ne sait jamais à quoi s’attendre contre lui. Il est un peu « up and down ». Il est plus calme qu’il ne l’était pas à ses débuts. Je pense que ce sera un match difficile pour Roddick.

La rédaction