RMC Sport

La grosse frayeur de Monfils

Le Français s'est offert une grosse frayeur lundi face à de Bakker

Le Français s'est offert une grosse frayeur lundi face à de Bakker - -

Le n°12 mondial a dû batailler ferme pour se défaire du Néerlandais Thiemo de Bakker lundi au 1er tour des Internationaux d’Australie. Huit Français se sont qualifiés, Rezaï est passée à la trappe.

Gaël Monfils est le roi du suspense. Le Français a connu une mise en route périlleuse lundi à Melbourne, éprouvant toutes les peines du monde à se débarrasser du Néerlandais Thiemo de Bakker (6-7, 2-6, 7-5, 6-2, 6-1). « Je manque de matches, a admis le Parisien après sa victoire sur le 47e joueur mondial, même si je me sens physiquement très bien. Mais j’ai été fort mentalement, je ne me suis pas découragé même à 5-2 contre moi dans le 3e. Mon coach (Roger Rasheed) m’avait préparé à ce genre de match contre de Bakker. » Autre bonne nouvelle, le finaliste du tournoi d’exhibition de Kooyong n’avait jusqu’à présent jamais réussi à inverser le cours d’une rencontre après avoir concédé les deux premières manches.
Parmi les huit qualifiés du jour pour le 2e tour, Gilles Simon (n°34 mondial) a tracé sa route face au Taïwanais Yen-Hsun Lu 6-7 (3/7), 6-2, 6-4, 6-2, sur la lancée de sa victoire au tournoi d’Auckland. Le Niçois devra hausser son jeu au tour suivant où il défiera Roger Federer, qui n’a pas eu à forcer son talent face au Slovaque Lukas Lacko (6-1, 6-1, 6-3). S’il est invaincu contre le Suisse (deux succès en 2008), Simon ne fait pas trembler le n°2 mondial. « Après seulement deux matches, on ne peut pas dire que c’est une de mes bêtes noires. La dernière fois que je l’ai affronté, je revenais de blessure. Maintenant, il n’est pas là par hasard. » Autre Français suivi de près, Richard Gasquet (n°33 mondial), qui n’a pas faite de détail face à un joueur sorti des qualifications, le Canadien Frank Dancevic (6-3, 6-4, 6-4).
Nicolas Mahut, Adrian Mannarino et Benoît Paire ont eux aussi franchi le premier tour, à l’inverse de Stéphane Robert. Julien Benneteau a dû déclarer forfait, 1h avant d’affronter l'Argentin Juan Monaco, après s’être blessé à l’auriculaire droit… avec des baguettes dans un restaurant japonais.

Benneteau se plante une baguette dans la main droite

La grosse surprise provient de l’élimination de l’ancien n°3 mondial, le Russe Nikolay Davydenko, poussé vers la sortie par l'Allemand Florian Mayer 6-3, 4-6, 7-6 (7/4) 6-4.
Chez les dames, Mario Bartoli, meilleure française et n°15 mondiale, n’a laissé aucune chance à l’Italienne Tatiana Garbin (6-0, 6-0). « Gagner 6-0, 6-0, ça me rappelle quand j’étais petite, a-t-elle déclarée. On me prenait pour la ramasseuse de balle et finalement je gagnais contre des personnes beaucoup plus âgées que moi ! Je joue beaucoup mieux que l’année dernière, et j’espère être capable de garder ce niveau. »
En revanche, Aravane Rezaï a été battue par la Tchèque Barbora Zahlavova Strycova en trois sets (6-2, 3-6, 7-5). Une grosse déception pour la n°19 mondiale, imitée par Pauline Parmentier.
Mardi, entrée en lice de Rafael Nadal, qui ne devrait pas connaitre de difficulté face au Brésilien Marcos Daniel, et de Jo-Wilfried Tsonga, opposé à l’Allemand Philipp Petzschner. A suivre également les débuts de Michaël Llodra, Arnaud Clément, Florent Serra, Jérémy Chardy et Vincent Millot, et chez les dames, de Mathilde Johansson et Alizé Cornet.

Le titre de l'encadré ici

|||

Neuf Français seront en lice mardi au 1er tour de l’Open d’Australie :
Andreas Seppi (ITA) – Arnaud Clément
Philipp Petzschner (ALL) – Jo-Wilfried Tsonga
John Isner (USA) – Florent Serra
Varvara Lepchenko (USA) – Caroline Garcia
Juan Ignacio Chela (ARG) – Michael Llodra
Bernard Tomic (AUS) – Jérémy Chardy
Shahar Peer (ISR) – Mathilde Johansson
Coco Vandeweghe (USA) – Alizé Cornet
Jurgen Melzer (AUT) – Vincent Millot

Louis Chenaille (avec E.S. à Melbourne)