RMC Sport

Le projet de Versailles Roland-Garros a été dévoilé

-

- - -

Les membres de la Fédération Française de Tennis (FFT) ont assisté en fin de matinée à la présentation du dernier projet de délocalisation du tournoi de Roland Garros à Versailles à partir de l’année 2016. Le dossier des Yvelines, représenté par François de Mazières, maire de Versailles, Jean-Jacques Aillagon, président de l’établissement public du musée, du château et du domaine de Versailles, Alain Schmitz, président du conseil général des Yvelines, et Pierre Veltz, PDG de l’établissement public de Paris-Saclay, présente l’avantage indéniable du prestige du site du château de Versailles. L’alliance de deux marques telles que « Roland Garros » et « Versailles » constitue une force par rapport aux autres dossiers de délocalisation que sont Gonesse et Marne-La-Vallée. Le projet de 35 hectares, le plus grand à égalité avec Marne-La-Valée, inclurait la construction de plusieurs stades (dont deux couverts avec toits amovibles) dans un espace entièrement dédié au tennis. Le coût global du projet, évalué à 540 millions d’euros engloberait la construction des différents édifices tels les stades, les courts d’entraînement, de compétition ainsi que la création d’une académie du tennis, d’un nouveau siège de la FFT sans oublier la création de parkings et de la gare « Versailles Roland-Garros », opérationnelle dès 2015. L’ensemble du site étant classé monument historique, tous les travaux veilleront à ne pas obstruer la vue du château de Versailles. La FFT devrait bénéficier d’une autorisation temporaire d’une durée de 50 ans, lui assurant la quasi-propriété des équipements.

P. L.C.