RMC Sport

Leconte : « On est en retard »

Croisé dans les couloirs de Wimbledon, Henri Leconte, finaliste à Roland-Garros en 1988, a accepté de délivrer son avis sur le niveau actuel du tennis français. Son jugement, très critique, est sans concession.

« A Wimbledon, Jo-Wilfried Tsonga a été frustré de jouer un joueur comme Karlovic. Mais bon, à mon époque, quand tu jouais Becker ou Ivasinevic tu choisissais un côté. Je crois que ce sont des leçons à prendre. Il faut arrêter de dire qu’on a des Français dans les dix meilleurs. On aimerait bien avoir un Français en demi-finale d’un grand chelem, le titiller les meilleurs et pourquoi pas gagner. Je crois qu’il faut qu’on réalise tout ça, qu’on travaille deux fois de plus et qu’on se pose les bonnes questions. »

Interrogé sur l’existence d’un possible fossé entre les sept premiers joueurs mondiaux et les trois autres membres du top Ten, là encore, Henri Leconte n’a pas mâché ses mots. « Il y a un wagon de retard. Quand tu vois Nadal, Federer, Djokovic, Murray… Quand tu vois les progrès qu’a faits Murray en un an… il faut voir la vérité en face. Il faut aller voir comment les autres s’entraînent. On reste trop dans notre petit cocon français. Ils jouent plus vite, ils se déplacent plus vite. Il faut vraiment se poser les bonnes questions et avancer dans ce sens là. Je le répète, on est en retard. »

La rédaction