RMC Sport

Razzano : « Je n’avais plus de jambes »

Eliminée lundi en huitièmes de finale de Wimbledon par Francesca Schiavone, Virginie Razzano était trop entamée physiquement pour rivaliser avec l’Italienne.

Virginie, avez-vous ressenti un sentiment d’impuissance aujourd’hui ?
Personne n’est injouable. Elle (Francesca Schiavone) a très bien joué, comme elle peut le faire quand elle se sent bien. Je la félicite parce qu’elle m’a usée physiquement et psychologiquement. Je n’ai pas pu trouver d’autres ressources alors qu’elle s’est montrée très régulière. Elle ne m’a pas donné la chance de revenir. Je me suis quand même battu avec les moyens du bord après deux semaines où j’ai enchaîné beaucoup de matches.

Pensez-vous payer cette coupure de deux jours suite au forfait de Vera Zvonareva au tour précédent ?
Non, au contraire. Ces deux jours m’ont fait du bien parce que je sentais que j’avais besoin de récupérer. Aujourd’hui je me sentais pas mal à l’échauffement mais elle m’a fatiguée petit à petit. Je n’avais plus de jambes et j’avais du mal à conserver ma lucidité.

Quel bilan tirez-vous de ce Wimbledon ?
C’est super d’avoir enchaîné un deuxième huitième de finale consécutif en Grand Chelem après Roland-Garros, avec une finale à Eastbourne entretemps. J’enchaîne pas mal et mes résultats sont bons depuis le début de l’année Je fais tout pour que ça se passe bien et c’est le cas ces derniers temps.

La rédaction