RMC Sport

Un sourire pour l’Histoire

Li Na

Li Na - -

Victorieuse de Francesca Schiavone (6-4, 7-6) en finale de Roland-Garros, la Chinoise Li Na est devenue la première Asiatique à remporter un tournoi du Grand Chelem. Un authentique exploit pour celle dont le sourire a enchanté le tournoi féminin.

La joie toute intériorisée de Li Na au moment de soulever la coupe Suzanne Lenglen tranche avec l’exploit retentissant que la Chinoise a accompli ce samedi. Victorieuse de Francesca Schiavone en finale de ce Roland-Garros 2011 (6-4, 7-6), la numéro sept mondiale est en effet devenue la première Asiatique à remporter un tournoi du Grand Chelem. La Chinoise de 29 ans a profité des défaillances des principales favorites pour triompher à la Porte d’Auteuil. Un comble pour une joueuse plus habituée à briller sur surface rapide, et dont le palmarès ne contenait jusqu’alors que quatre trophées, dont aucun sur terre battue.

Elle vire son mari

Mais la victoire de Li Na est aussi celle d’une joueuse remplie d’humour et dont les détails croustillants de sa vie quotidienne font le bonheur des journalistes en conférence de presse, comme lorsqu’elle déclare passer des nuits terribles à subir les ronflements de son mari. Un époux qui a aussi joué le rôle d’entraîneur, mais que Li Na a souhaité remplacer dans cette fonction par le Danois Michael Mortensen, pour le plus grand bonheur de la joueuse : « Mari et entraîneur, ce n’est pas facile à concilier. Ça faisait beaucoup de temps passé ensemble sur le court et en dehors, vingt-quatre heures par jour pendant trois ans. J’étais fatiguée. »

Une consécration synonyme donc de véritable bouffée d’air frais dans un tennis féminin qui manque de figures charismatiques, comme le souligne l’ancienne 29e mondiale Sarah Pitkowski : « C’est une très belle histoire. Et comme on n’a pas de patronne sur le circuit féminin, on se satisfait des belles histoires. » En étant la première Asiatique à remporter un tournoi du Grand Chelem, Li Na grave en tout cas à jamais son nom dans les livres de la grande Histoire du tennis.

Alexandre Alain