RMC Sport

US Open: Mladenovic explique comment elle a résolu l’équation Kerber

Kristina Mladenovic a pris le meilleur sur l’Allemande Angélique Kerber grâce à un plan de jeu qu’elle a respecté du premier au dernier point malgré des douleurs au dos.

A l’exception d’un trou d’air abyssal qui s’est matérialisé sous la forme d’une roue de bicyclette, Kristina Mladenovic a respecté son plan de jeu à la lettre contre Angelique Kerber, au premier tour de l'US Open. La Française a dominé l’Allemande (7-5, 0-6, 6-4), à la recherche de confiance, en proposant un tennis fait de changements de rythme. Constante sur la durée à l’exception donc d’un étonnant passage à vide, causé par des spasmes musculaires ressentis au niveau du dos, Mladenovic a maintenu la pression (46 coups gagnants, 43 fautes directes). Tête de série n°14, Kerber n’a pas su se sortir du piège fomenté par la Française.

"Une manière spécifique de la battre" 

"C’était très loin de mon jeu naturel, a reconnu Kristina Mladenovic, en conférence de presse. Mais voilà, à mon avantage, je l’ai joué à plusieurs reprises cette joueuse (4-2 en faveur de l'Allemande dans les confrontations), plusieurs fois sur dur où j’ai eu l’impression de jouer un tennis tout à fait correct. Mais c’est elle qui me découpait. Aujourd’hui, j’étais consciente qu’il y avait une manière spécifique de la battre. J’ai tenu ce plan de jeu du premier au dernier point." Pour mieux contrer la puissance de l’Allemande, Mladenovic n’a pas hésité à jouer des ronds, comme on dit dans le jargon, à savoir des hautes balles liftées, pour repousser son adversaire.

Le piège du faux rythme

Kristina Mladenovic s’est alors appuyée sur chaque balle courte rendue par son adversaire pour avancer dans le terrain et cueillir la moindre opportunité d’accélérer. "J’ai essayé, non pas de lui donner un faux rythme, mais vraiment de la repousser avec des balles profondes et assez hautes pour exploiter et être agressive dès la moindre balle courte, a commenté Mladenovic. Ce n’était pas simple à faire parce que ça me mettait moi-même dans un faux rythme. J’aurais parfois préféré jouer en cadence et à plat mais elle maîtrise cela à la perfection." Au prochain tour, Kristina Mladenovic rencontrera sa compatriote Fiona Ferro, tombeuse de Daria Gavrilova.

QM avec ES à New-York