RMC Sport

Bartoli : « J’ai mérité cette victoire »

Victoire de prestige pour la Française face à la double tenante du titre

Victoire de prestige pour la Française face à la double tenante du titre - -

Tombeuse de Serena Williams (6-3, 7-6), lundi en huitième de finale à Wimbledon, la Française estime ne pas avoir tremblé face à la légende américaine, et double tenante du titre.

Marion Bartoli, vous rendez-vous compte de la performance que vous avez accomplie en battant Serena Williams ?
Oui, je sais. Elle a treize Grands Chelems, on parle même du « Serena Slam ». Quand on est de l’autre côté du filet face à Serena, on n’essaye de ne pas trop penser à ce qu’elle a fait avant sinon on ne va même pas sur le court. Mais c’est moi qui menais et qui produisais du bon tennis aussi. Si j’en étais à ce niveau, c’est que je le méritais. Quand je lui ai serrée la main, je n’ai pas réalisé que je venais de gagner le match.

Avez-vous eu peur que le match bascule lorsque vous avez gâché trois balles de match à 6-5, 40-15 en votre faveur dans le deuxième set ?
J’ai pensé à ça pendant le match. Combien de fois j’ai vu Serena sauver des balles de matchs, gagner le deuxième set et gagner 6-0 au troisième ? Je me suis dit : “Ce n’est pas possible, ça ne va pas m’arriver ?“. Ça m’a traversé l’esprit quand j’ai perdu le jeu de service à 6-5. Mais tout de suite, je me suis dit : “On fait comme si je n’avais pas perdu mon service. On est au tie-break. J’ai gagné le premier set donc c’est elle qui a la pression“. Les balles de matchs que j’ai sauvées dans les matchs précédents m’ont aidée. Même si c’était contre des adversaires moins prestigieuses.

Cette fois, votre père était dans les tribunes…
(Rires) Ça, je vais le payer longtemps. Je l’ai fait une fois en dix ans et je vais me le reprendre sans arrêt. Samedi, quand je me suis levée, j’étais vraiment malade. Tenir 3h30 sur le court dans des conditions pareilles, c’était vraiment dur. C’était ma façon de montrer ma rage. Aujourd’hui, c’était mieux.

Jusqu’où penser-vous aller ?
Je ne sais pas. Mes matches précédents étaient très durs, des matches en 3h, et j’ai eu beaucoup de mal à rentrer sur le court aujourd’hui. On verra où cette victoire me mènera.