RMC Sport

Wimbledon : De Schepper, c’est grand !

Kenny De Schepper qualifié pour les 8e de finale de Wimbledon

Kenny De Schepper qualifié pour les 8e de finale de Wimbledon - -

Un seul des quatre Français engagés samedi à Wimbledon l’a emporté : le surprenant Kenny De Schepper, qualifié pour son premier huitième de finale en Grand Chelem grâce à un succès contre l'Argentin Juan Monaco (6-4, 7-6, 6-4). Gasquet, Paire et Chardy sont éliminés.

De Schepper, l’invité surprise

Si les têtes d’affiche du tennis français manqueront à l’appel des huitièmes de finale de Wimbledon, un inconnu du grand public s’est offert samedi son billet pour la deuxième semaine. Kenny De Schepper, 80e joueur mondial, a signé un petit exploit en dominant l’Argentin Juan Monaco, tête de série numéro 22, en trois manches (6-4, 7-6, 6-4). Le géant bordelais (2,03m) de 26 ans accède à ce niveau d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière. « Quand je vois le travail accompli, c’est une belle satisfaction, se réjouit celui qui a fait son entrée dans le Top 100 mondial en mai dernier. Il y a eu des moments où ce n’était pas évident. Parfois on n’y croit plus, on ne sait pas si on va y arriver. Là je suis dans le tournoi, je vois que je suis en huitième. Oui, c’est pas mal (rires). » D’autant que De Schepper aura un vrai coup à jouer au prochain match face à l’Espagnol Fernando Verdasco, 54e joueur mondial.

La déception Paire

Il n’y aura pas de huitième de finale 100% tricolore à Wimbledon puisque Benoit Paire s’est lourdement incliné face au Polonais Lukasz Kubot, modeste 130e mondial (6-1, 6-3, 6-4). Le Français, tête de série numéro 25, est passé totalement à côté de son match. « Ça ne me surprend pas, a-t-il avoué à sa sortie du court. Depuis le début du tournoi, je ne suis pas en grande forme. Et je ne suis pas dans une motivation exceptionnelle. J’ai du mal… » En huitième, Kubot affrontera un autre Français en la personne d’Adrian Mannarino, 111e mondial. Un duel improbable à ce stade de la compétition puisqu’il opposera deux joueurs classés au-delà de la 100e place mondiale. Dont l’un des deux s’offrira un improbable quart de finale.

Gasquet se rate, Chardy impuissant

La grande déception du jour est la défaite de Richard Gasquet, meilleure chance française sur le papier depuis l’abandon de Jo-Wilfried Tsonga. Demi-finaliste en 2007, le Biterrois s’est fait surprendre par l’Australien Bernard Tomic en quatre sets accrochés (7-6, 5-7, 7-5, 7-6). « Il sera dans les meilleurs joueurs du monde dans pas longtemps, estime Gasquet à propos de son adversaire du jour. C’est un talent énorme. C’était un match piège, sur un grand court. J’avais à cœur de gagner mais il a fait un super match. Il a très bien servi. Son jeu sur gazon est difficile à jouer. » Jérémy Chardy n’a de son côté rien pu faire face au rouleau compresseur serbe Novak Djokovic. A ce niveau, le n°1 mondial est quasi irrattrapable. Le lauréat 2011 du Majeur anglais s’est ainsi imposé en trois sets (6-3, 6-2, 6-2), rejoignant l’Allemand Tommy Haas au tour suivant.

A lire aussi :

>> Paire : « Beaucoup de choses me déplaisent à Wimbledon »

>> Mannarino joue enfin à sa main

>> Toute l'actualité de Wimbledon