RMC Sport

10 choses à savoir sur l’héroïne française de la Fed Cup

Caroline Garcia

Caroline Garcia - -

A 20 ans, Caroline Garcia a porté l’équipe de France de Fed Cup en remportant ses trois matches face aux Etats-Unis, ce week-end. Retrouvez les dix choses à savoir sur la jeune Française promise à un avenir de n°1 mondiale par certains.

1- Elle a fait trembler Maria Sharapova à 17 ans. En 2011, à Roland-Garros, la Lyonnaise profite d’une wild-card pour défier la Russe, alors 8e mondiale, sur le court Philippe-Chatrier au deuxième tour. Sans se démonter, Caroline Garcia réalise un match remarquable à base de gros services, d’un excellent jeu de fond de court et de courses incessantes qui lui permettent de mener 6-3, 4-1. Elle s’écroule finalement en perdant les onze derniers jeux. Mais cette défaite la propulse sur le devant de la scène. « Nous allons la revoir pendant longtemps », promet Sharapova à l’issue du match.

2- Depuis ce (quasi) exploit, Andy Murray a prédit un destin de numéro 1 mondial à la Française. « La fille contre laquelle joue Sharapova va devenir n°1 mondiale. Quelle joueuse dont vous entendez parler pour la première fois ici ! » Maria Navratilova, ancienne n°1 mondiale américano-tchèque, n’en pense pas moins : « Caroline Garcia sera numéro 1 mondiale un jour ».

The girl sharapova is playing is going to be number one in the world one day caroline garcia, what a player u heard it here first
— Andy Murray (@andy_murray) May 26, 2011

3- Elle a connu un très long passage à vide après cette performance puisqu’elle n’a plus remporté un seul match dans le tableau principal d’un tournoi WTA pendant 16 mois. Elle a retrouvé le sourire en 2013 avec notamment deux deuxièmes tours à Roland-Garros et à Wimbledon perdus face à Serena Williams. Elle a terminé l’année à la 75e place du classement WTA.

4- Elle a remporté le premier titre de sa carrière à Bogota dimanche dernier en s’imposant en finale face à Jelena Jankovic (6-3, 6-4). Sur sa lancée, la Française s’est également imposée en double avec l’Espagnole Lara Arruabarrena, devenant ainsi la première joueuse à signer un doublé sur le même tournoi depuis Serena Williams aux JO de Londres.

Sacrée référence pour @CARO_GARCIA__ : la dernière joueuse à avoir réussi le doublé simple-double: @serenawilliams aux JO de Londres...
— Eric Salliot (@ericsalliot) April 13, 2014

5- Ce doublé est intervenu après une période délicate pour la Française, qui restait sur 10 défaites consécutives entre septembre 2013 et février 2014.

6- Elle est née à Saint-Germain en Laye mais vit à Lyon. Elle s’entraîne parfois à la Ligue du lyonnais de tennis à Bron (Rhône) avec son entraîneur et père Louis-Paul. Ce qui n’est pas sans rappeler l’association entre Marion Bartoli et son père Walter.

7- Son jeu se caractérise par des montées au filet tranchantes que certains comparent à celles d’Amélie Mauresmo… ou de Suzanne Lenglen. La Française peut aussi compter sur un énorme coup droit. Lors d’un reportage réalisé par France 3 Rhône-Alpes, un journaliste de la chaine a pu s’en rendre compte en se prenant une balle en plein buffet alors qu’il la filmait à l’entraînement (cf vidéo à 1’55).

8- Retenue avec les Bleues face à la Suisse en février dernier lors du premier tour des play-offs, elle a finalement été écartée du double décisif par Amélie Mauresmo, qui avait préféré associer Alizé Cornet et Kristina Mladenovic. Une décision qui l’avait fait fondre en larmes. Aux Etats-Unis, elle a donc disputé et remporté les deux premiers simples de sa carrière. Elle avait auparavant déjà joué en Fed Cup en avril 2013 face au Kazakhstan en remportant le double avec Kristina Mladenovic alors que le sort de la rencontre était déjà scellé.

9- Après la danse des pouces de Jo-Wilfried Tsonga, Caroline Garcia a inventé une nouvelle manière de fêter ses victoires. Par trois fois ce week-end, la jeune Française a mimé un avion en déployant ses bras comme des ailes.

10- Elle est la première joueuse depuis Amélie Mauresmo en 2009 à apporter les trois points à l’équipe de France lors d’un match de Fed Cup. Comme sa protégée, la capitaine de l’équipe de France avait remporté ses trois matches lors de la victoire des Bleues face à la Slovaquie (3-2) en barrages pour atteindre le groupe mondial.

A lire aussi :

>>> Pitkowski épatée par Garcia

>>> Les Bleues retrouvent le groupe mondial

>>> Monte-Carlo : Wawrinka tue le « père » Federer

La rédaction