RMC Sport

Dominguez : « Bartoli a eu une année horrible »

Patrice Dominguez

Patrice Dominguez - -

La nouvelle a pris le monde du tennis de court. A 28 ans, Marion Bartoli a annoncé mercredi sa retraite sportive. Pour Patrice Dominguez, membre de la Dream Team RMC Sport, ce n’est pas une décision prise sur un coup de tête.

Début juillet, elle brandissait fièrement le trophée conquis à Wimbledon. Mais mercredi, Marion Bartoli a décidé de tirer sa révérence, après sa défaite au deuxième tour du tournoi de Cincinnati, face à Simona Halep. Inattendu pour Patrice Dominquez. « Elle s’en va après deux défaites pas très belles, à Toronto et Cincinnati, rappelle le membre de la Dream Team RMC Sport. A 28 ans, après une telle victoire à Wimbledon, c’est rarissime. Il y a dix jours, elle nous disait avoir plein de projets et envisager de gagner d’autres tournois.

Si on regarde les raisons de son annonce, on voit qu’elle a vécu une année horrible. Les six premiers mois ont été très compliqués : elle a eu des micro-blessures puis des blessures plus importantes, elle s’est difficilement émancipée de son père… Ça a beaucoup pesé. Elle n’a commencé à se retrouver qu’au moment de la Fed Cup fin avril, sous la houlette d’Amélie Mauresmo. A Roland-Garros, elle ne jouait pas très bien mais elle était de nouveau dans sa carrière. Et puis à Wimbledon, c’est la conquête du Graal. »

« Accepter cette décision »

« Tant qu’elle était dans la montée vers son rêve de gagner un Grand Chelem, ses douleurs étaient anesthésiées. Le fait d’avoir gagné a engendré une décompression et une dépression terrible. C’est là qu’elle s’est dit : "Je ne vais pas continuer, j’ai atteint mon objectif et je m’en vais là-dessus". On doit accepter cette décision parce que c’est une fille qui a énormément travaillé, qui avait une énorme détermination et qui a atteint, malgré des moyens physiques limités, un sommet dans son sport.

Je ne pense pas qu’elle ait pris cette décision sur un coup de tête. C’est une fille qui a toujours intellectualisé sa carrière. Après sa victoire, elle a vécu des choses qu’elle n’avait jamais vécues auparavant. Elle a sans doute pensé qu’elle avait gagné le plus grand titre possible. Elle a peut-être envie d’avoir une vraie vie de femme, voire de devenir mère. J’espère juste qu’elle ne le regrettera pas. »

A lire aussi :

>> Bartoli, c’est fini !

>> Bartoli : « Je ne reviendrai pas en arrière »

>> Mauresmo : « Je ne vais pas forcer Bartoli à continuer »

GG du sport