RMC Sport

Et pendant ce temps-là, Marion Bartoli…

Marion Bartoli

Marion Bartoli - -

Tandis que Roland-Garros bat encore son plein, Marion Bartoli savoure, elle, sa vie de retraitée des courts. Une vie bien, bien, bien occupée entre rôle de consultant télé, styliste de mode… mais jamais éloignée, non plus, du tennis.

On peut avoir gagné Wimbledon en 2013 sans avoir concédé le moindre set… et ne pas parvenir à résumer son quotidien en moins de… dix secondes. « Ambassadrice d’ELA. Créatrice pour mes deux marques. Collaboration avec Musette pour ma collection de chaussures, Marion Bartoli by Musette. Lancement pour la Coupe du monde de ma collection d’accessoires Bijoux de Peau, siglés FFF. Présentatrice de Double Dames pour Eurosport, commentatrice pour Eurosport, commentatrice pour ETV Sports et ancienne joueuse de tennis. » Ouf ! Avant de rajouter, dans un grand éclat de rire, l’inévitable « Et fan de l’OM » !

Difficile en effet de résumer un after tennis aussi riche en si peu de temps. « Je n’ai même pas le temps de me poser dans une journée et de me dire ‘bah voilà qu’est-ce que je vais faire ?’ assure Bartoli. Non ça, je ne l’ai pas et je pense que ça m’aide à faire la transition parce que j’ai l’impression à nouveau d’avoir un cadre et un projet et d’avoir entre guillemets les mêmes contraintes que j’avais dans le tennis. » A l’instar de la soirée de lancement de sa marque de baskets de luxe (ndlr, avec Musette) qu’elle a vécu un peu « comme une finale à préparer. » « Mais je suis très heureuse de ma nouvelle vie. J’ai vraiment beaucoup, beaucoup de chances », insiste la native du Puy-en-Velay.

Zéro nostalgie

Dans sa voix, aucune trace de nostalgie, même à l’approche de Wimbledon. La plus grosse émotion de sa vie. SA consécration. « Non, je ne l’appréhende pas du tout, assure Bartoli. Je vais vivre ce moment avec beaucoup d’émotions, bien sûr mais de l’émotion positive. Je vais revivre ce que j’ai vécu durant ces quinze jours. Je vais revoir mes photos, le nom gravé. J’ai simplement envie de partager ce bonheur avec mes proches : mon père, mes parents, mon frère, Thomas Drouet, le staff de l’équipe de France, Amélie. J’ai envie de faire partager mon bonheur avec toutes les personnes qui ont eu une place dans cette victoire ainsi que mes amis hors-tennis. Après, je vais vivre tranquillement l’édition 2014 en tribunes. Et je serai très heureuse pour la future gagnante. »

Mais, même si elle peut se consacrer à la mode – sa grande passion – et le football – son autre grande passion, le tennis n’est jamais loin dans le quotidien de Marion Bartoli. Comme ce fut le cas la semaine dernière au Champ de Mars, dans le cadre du Longines Futur Tennis Aces. « C’est une fille qui est intelligente, qui veut rendre au tennis tout ce que ce sport lui a apporté, relevait le président de la FFT Jean Gachassin. C’est une réelle ambassadrice du tennis féminin pour la Fédé et c’est très, très important. Elle le fait avec beaucoup de joie, de sincérité et d’amitiés. » Et malgré un emploi du temps très chargé.

A lire aussi :

>> Roland-Garros : Comment Djokovic grignote son retard sur Nadal

>> Roland-Garros : une finale Sharapova-Halep

>> Roland-Garros : Monfils a fini par craquer

A.D avec N.J