RMC Sport

Henin grille les étapes

Le duel des Belges a tourné à l'avantage de la doyenne.

Le duel des Belges a tourné à l'avantage de la doyenne. - -

Avec seulement deux tournois au compteur, Justine Henin poursuit son retour en forme après son break de deux ans. Là voilà en quart de finale de l’Open d’Australie après sa victoire contre Yanina Wickmayer (7-6, 1-6, 6-3).

Justine Henin n’est pas encore prête à passer le flambeau. Opposée à sa jeune compatriote de 20 ans, Yanina Wickmayer, l’ancienne numéro 1 mondiale de 27 ans a arraché dimanche son billet pour les quarts de finale de l’Open d’Australie, se qualifiant ainsi pour son sixième quart à Melbourne. Elle peut ainsi rêver d’une nouvelle victoire après son succès de 2004. A l’image de la troisième Belge du circuit, Kim Clijsters, la native de Liège est sur le point de réussir son pari, après une interruption de près de deux ans. Pourquoi pas alors imiter sa compatriote, victorieuse à l’US Open en septembre dernier après une pause grossesse ?

« Il est difficile de me projeter trop loin, mais je sais aussi, connaissant mon caractère, qu’il me faudra du temps. Je ne mise pas tout sur une carrière australienne, sur les trois premiers mois de 2010. Je mise sur une deuxième carrière à plus ou moins long terme », nous avait-elle déclaré à la veille de son retour sur le circuit à Brisbane. Moins d’un mois plus tard, Henin semble au rendez-vous, sûre de sa force.

Parfois ballotée contre Wickmayer, elle a eu besoin de plus d’une heure pour s’imposer dans le tie-break, avant de sèchement s’incliner dans le deuxième set 6-1. « A la fin du deuxième set, ce n’était pas facile pour moi de rester mentalement dans la partie, explique-t-elle à l’issue de la rencontre. Mais je me suis concentrée sur le troisième set. J’ai bien commencé, il était important de lui mettre la pression d’entrée. »

L’essentiel est acquis avec cette qualification et un prochain tour contre Nadia Petrova. Finaliste à Brisbane, Henin peut espérer remporter son premier titre post-retour. Ses prestations précédentes - contre Dementieva notamment - laissent augurer un avenir optimiste. D’autant que son tableau semble dégagé jusqu’à la finale et des retrouvailles, sans doute avec une sœur Williams. Mais ça, c’est une autre histoire.

La rédaction