RMC Sport

Rezaï satellise Venus

-

- - -

Déjà tombeuse de deux ex-n°1 mondiales dans la semaine, Henin et Jankovic, la jeune Française a récidivé dimanche face à Venus Williams (6-2, 7-5) pour remporter le tournoi de Madrid.

Aravane Rezaï n’a pas tremblé, ce dimanche à Madrid, lors de la finale qui l’opposait à Venus Williams. En s’imposant face à l’Américaine (6-2, 7-5), la Stéphanoise de 23 ans a ajouté un troisième titre à son palmarès après ses victoires à Strasbourg et Bali en 2009. Une goutte d’eau au regard des quarante-trois titres remportés par Venus au cours de sa carrière, qui semble avoir été « sonnée » dés son entrée sur le court.

Le premier set est remarquable. La Française, huitième de finaliste l’an dernier à Roland-Garros, plus déterminée que jamais, ne concède que très peu de fautes, et surclasse facilement son adversaire, à l’image de retours gagnants, comme celui qui lui permet de creuser l’écart à 5-2. Dans la continuité de son entame de match, l’outsider Rezaï remporte le premier set 6-2. « Aravane est rentrée sur le cours pour la "démonter". Venus s’est mise à faire des ronds, comme si elle avait pris uppercut », déclarait son coach, Patrick Mouratoglou, à la fin du match.

Le début du deuxième set s’annonce plus compliqué. Aravane Rezaï concède sa première double faute dans le second jeu et se met à douter. Venus en profite pour mener 2-0. La Française doit alors courir après le score durant toute la fin du set. A 5-2 pour l’Américaine, le doute s’installe sérieusement mais Rezaï, fidèle à sa ligne de conduite, trouve les ressources pour sauver six balles de set, avant de recoller à la marque (5- 5). « Aravane ne lâche jamais, peut-être parce qu’elle n’a certainement pas eu la même jeunesse que les trois quarts des autres joueuses », rappelle Mouratoglou.

Williams est anéantie par les retours et les revers de la Française. L’Américaine (29 ans) se fait balader de droite à gauche par l’audace et la réussite de son adversaire. « Je ne suis pas surpris par cette victoire. On est très content mais on est plus ambitieux que ça. Maintenant, on vise les Grands Chelems, et dès demain, on se remet au travail », ajoute son coach.

A une semaine de Roland-Garros, Aravane Rezaï remporte ainsi son premier grand tournoi, ce qui devrait lui permettre d’occuper cette semaine un classement sous la 20e place mondiale.