RMC Sport

Direct vidéo - Transat Jacques Vabre: 44 voiliers s'élancent

Le bateau GDF-Suez pour lequel BFMTV est partenaire.

Le bateau GDF-Suez pour lequel BFMTV est partenaire. - -

Après un report de plusieurs jours, le départ de la Transat Jacques Vabres est donné. Quarante-quatre concurrents mettent les voiles pour 10.000 kilomètres de course.

Le départ de la Transat Jacques Vabre qui part du Havre en Seine-Maritime pour s'achever à Itajai, au Brésil, est donné. Ce jeudi matin les 44 bateaux sont sortis du bassin Paul Vatine où ils étaient amarrés, avant de rejoindre la zone de départ.

44 voiliers répartis en quatre classes

Le parcours de cette 11e Transat Jacques Vabre (TJV), une course en double qui a lieu tous les deux ans depuis 1993, est long de 5.400 milles (environ 10.000 km). Les 44 voiliers sont répartis en quatre classes: monocoques de Class40 (12,18 m) et Imoca (18,28 m), trimarans Multi50 (15,24 m) et MOD70 (21,20 m). Les Class40 sont les plus nombreux (26), devant les Imoca (10), les Multi50 (6) et les MOD70 (2). Les Class40 sortiront les premiers du bassin Paul Vatine, suivis des Imoca, des Multi50 et des MOD70.

La course devait à l'origine partir dimanche, mais le départ a été reporté une première fois à lundi, puis une deuxième fois à jeudi en raison de mauvaises conditions météo dans la Manche. Jeudi matin, le vent s'était nettement calmé (une dizaine de noeuds de secteur nord-ouest) et la mer était plus apaisée.

Un "mauvais coup de vent" prévu dans le Golfe de Gascogne

Les Class40, plus petits voiliers de la Transat Jacques Vabre, vont devoir s'arrêter à Roscoff (Finistère) pour laisser passer "un mauvais coup de vent" dans le golfe de Gascogne, a annoncé la direction de course jeudi, à quelques heures du départ du Havre pour Itajai (Brésil).

Pendant ce temps, les autres classes débouleront vers la pointe espagnole pour attraper un anticyclone qui se forme et se renforce, les Class40 patienteront à Roscoff. "L'arrêt devrait durer autour de 24 heures", selon la direction de course.

D. N. avec AFP