RMC Sport

Vendée Globe : François Gabart toujours en tête et bientôt arrivé

François Gabart, sur son bateau, peut sourire.

François Gabart, sur son bateau, peut sourire. - -

A cinq heures du matin, ce samedi, le Français n'était plus qu'à 567 milles d'une arrivée annoncée pour dimanche matin avant 10 heures.

Tous derrière et lui devant. Le Français François Gabart (Macif), en tête du Vendée Globe, n'était plus qu'à 567,7 milles des Sables-d'Olonne (Vendée) samedi matin et comptait toujours une centaine de milles d'avance sur son compatriote Armel Le Cléac'h (Banque Populaire).

 Au pointage de 5 heures françaises, Gabart -qui est attendu dimanche matin aux Sables- marchait à 14 noeuds, un peu moins vite que Le Cléac'h (16,9). Les deux monocoques se trouvaient dans l'ouest du cap Finisterre (nord-ouest de l'Espagne) et avaient commencé à "arrondir" leur route à l'est, vers le golfe de Gascogne et les côtes françaises.

Le reste du classement

Derrière eux, le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss) est finalement passé en 3e position devant le Français Jean-Pierre Dick, dont le bateau (Virbac-Paprec 3) a perdu sa quille. Thomson a annoncé vendredi soir qu'il resterait auprès de Dick quelque temps pour assurer sa sécurité, au cas où. Les deux voiliers approchaient samedi matin de l'archipel des Açores.

"Cette nuit et demain (samedi), un front va nous passer dessus avec du vent fort, a expliqué le skipper britannique. Je vais donc rester près de lui pour être certain qu'il y ait quelqu'un pas trop loin". "Jean-Pierre est un grand marin et je sais qu'il peut naviguer en toute sécurité quel que soit l'endroit, mais je sais aussi que si j'étais à sa place j'aimerais que quelqu'un surveille ce qui pourrait arriver", a-t-il dit.

Le 12e et dernier concurrent de la course, le Franco-Italien Alessandro di Benedetto (Team Plastique), pointait samedi matin à 4.467 milles de Gabart et croisait dans l'Atlantique sud, au sud-est de Rio de Janeiro.

dossier :

Vendée Globe

D. N. avec AFP