RMC Sport

Vendée Globe: obligé de faire demi-tour, Beyou est arrivé aux Sables d’Olonne

Victime de plusieurs avaries et contraint de faire demi-tour après quatre jours de courses dans le Vendée Globe, Jérémie Beyou (Charal) est arrivé ce samedi  à 13h10 aux Sables d’Olonne. Reste à savoir s'il va repartir et si oui, quand.

Jérémie Beyou est de retour aux Sables d’Olonne. Le skipper de Charal, qui figurait parmi les grands favoris pour la victoire finale au Vendée Globe, est arrivé ce samedi à 13h10, trois jours après avoir fait demi-tour. Mercredi, après seulement quatre jours de course, le skipper de Charal avait pris cette terrible décision après avoir été victime de plusieurs avaries. Son bateau a notamment percuté un ofni (objet flottant non identifié) qui a endommagé le safran tribord. Le règlement autorise un retour dans la limite de dix jours après le départ.

La deadline pour repartir est mercredi 

Jérémie Beyou a désormais jusqu'à mercredi, 14h20, pour repartir en mer. Dès son arrivée aux Sables, quatre personnes de son équipe sont montées à bord de son bateau afin d'examiner les dégâts. Mais alors que tout espoir de victoire s’est envolé, celui qui a terminé 3e de la précédente édition va-t-il repartir ? Rien n'est moins sûr. Il faut déjà voir si son bateau est réparable à temps. "Les derniers échanges que j’ai eus avec Jérémie étaient des échanges par mail. Ce qui est important, c’est le diagnostic technique de l’équipe", confirme Jacques Caraës, le directeur de course, cité par Ouest France.

Mais quid de la motivation de Beyou ? Après son retour, le marin de 44 ans, placé à l'isolement dans un hôtel conformément aux règles sanitaires, ne pourra voir personne. Aura-t-il envie de repartir ? Jeudi, l'intéressé avait le moral dans les chaussettes et n'excluait pas d'abandonner. "Quand ça s'arrête comme ça, brutalement, c'est super violent", avait-t-il commenté. Jérémie Beyou avait aussi évoqué les problèmes de santé de son père, victime d’un AVC une semaine avant le départ.

"Concernant la possibilité de repartir ou non, je pense que Jérémie devrait prendre sa décision lundi, indique Jacques Caraës. Les meilleures conditions météo pour repartir sont annoncées pour mardi. Si Desjoyeaux a réussi a gagné le Vendée Globe en 2008 après 40 heures de retard, là, le niveau sportif est bien plus élevé. En revanche, Jérémie Beyou peut encore battre des records de temps, entre les Sables-d’Olonne et l’équateur par exemple. Pour le moment, ce record est détenu par Alex Thomson, 9 jours 7 heures et 3 minutes."

dossier :

Vendée Globe

ABR avec XG