RMC Sport

7,8 millions de Français accros au running !

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

A J-6 du marathon de Paris qui illustre à la perfection l’intérêt grandissant des Français pour le running, la Caisse d’Epargne, avec Kantar Media et Uniteam Sport, vient de publier une étude sur la pratique de la course à pied en France.

Pour la seconde année d’affilée, la Caisse d’Epargne, en collaboration avec Kantar Media et Uniteam Sport, vient de publier son baromètre du running en France. Une étude qui permet de cerner les habitudes des Français en matière de course à pied et de dresser une radioscopie de cette pratique grandissante et populaire, qui ne cesse de gagner des adeptes année après année.

Pour bien prendre le pouls de cet authentique phénomène de société, les trois initiateurs de ce baromètre ont même effectué deux études en une, à la fois auprès du grand public en quête de loisir et de bien-être, et auprès des compétiteurs, qui nourrissent des ambitions bien plus sportives et axées sur le dépassement de soi. Voici les chiffres clés à retenir :

7,8 millions de Français déclarent pratiquer la course à pied en France. « C’est considérable », estime Virgile Caillet, directeur de Kantar Media. C’est le troisième sport le plus pratiqué en France après la marche active, la randonnée et la natation.

4,4 millions d’hommes pratiquent la course à pied contre 3,4 millions de femmes. « Mais on peut l’affirmer, la femme est l’avenir de la course à pied », souligne Caillet. En l’espace d’un an, 1,4 million de femmes de plus se sont mises au running ! Une progression énorme qui, vu la trajectoire épousée par cette courbe, pourrait en faire dès l’an prochain des pratiquantes bien plus nombreuses que leurs homologues masculins.

Avec une progression de +5,2% par rapport à l’an passé, les 25-34 ans représentent désormais 25,9% des pratiquants de running en France. « On observe un net rajeunissement du peloton », insiste Virgile Caillet. Mais avec des attentes quelque peu différentes des autres tranches d’âge, puisque les 25-34 aspirent à des types de compétitions plus jeunes et plus fun.

27% des compétiteurs envisagent d’expérimenter une course dite ludique (type Mud Day, Color Run, Transbaie,…). Un genre d’épreuves nouvelles qui a également la cote auprès des 25-34, particulièrement sensibles à cette approche délurée et dénuée de tout sérieux.

Le trail a la cote puisque 65% des pratiquants de running tous confondus envisagent de participer prochainement à un trail. Pour trois raisons bien précises : l’envie de nature, le goût de l’aventure et le besoin d’être en extérieur. 54% des compétiteurs écoutent de la musique en courant, via leur smartphone. Des pratiquants assidus visiblement sensibles aux nouvelles technologies puisque 54% d’entre eux courent également avec un GPS.

Avec 5971 courses organisées l’an passé (dont 57 marathons), la France est très active en la matière. Concrètement, cela signifie qu’une commune sur six organise chaque année une épreuve sur notre beau territoire. 66% d’entre-elles comptent entre 100 et 500 participants.

GM