RMC Sport

Assoumani : « Enervé, choqué et même dégouté »

Arnaud Assoumani

Arnaud Assoumani - -

Invité de Before London sur RMC ce dimanche, Arnaud Assoumani a été agressé samedi en pleine rue par deux individus. Le champion paralympique du saut en longueur en 2008 sera en lice à Londres (29 août-9 septembre).

Arnaud, comment allez-vous?

Ça va mieux. Hier (samedi), j’étais énervé, choqué et même dégouté. J’ai mis beaucoup de temps à m’en remettre. Psychologiquement, aujourd’hui, ça va plutôt pas mal.

Racontez-nous votre agression…

C’est en m’arrêtant à un feu rouge sur mon scooter que je me suis fait agressé. A ce moment-là, je vois un jeune à ma droite qui s’approche et qui me dis « ça ne sent pas bon ». Au moment où je veux accélérer, un autre jeune arrive à ma gauche et me gaz le visage avec une bombe lacrymogène. J’ai tellement les yeux et la gorge qui me brûlent, que mes deux agresseurs n’ont pas besoin de me pousser, car je descends tout seul du scooter. Et là ils partent avec mon scoot et ma prothèse myoélectrique à l’intérieur. Je me suis senti impuissant. Cela aurait pu être Teddy Riner à ma place, il n’aurait rien pu faire non plus.

Que s’est-il passé ce dimanche ?

Il y a eu beaucoup de rebondissements. Après être allé déposer plainte au commissariat de Drancy, ils m’ont annoncé qu’ils avaient retrouvé mon scooter et arrêté une des deux personnes. J’ai tout de suite reconnu l’individu qui m’a gazé. Entre-temps, je vais voir mon scooter, qui est une véritable épave, et en fin d’après-midi, les policiers me rappellent pour me dire que l’agresseur a avoué où se trouve ma prothèse. Il paraît qu’elle se trouve dans un buisson à Bobigny. Je vais la récupérer, mais j’attends de voir dans quel état elle est. C’est une histoire de fou. Je ne m’en tire pas trop mal. J’ai de la chance et je tiens à remercier la police de Drancy qui a vraiment fait du très bon boulot.

Vous avez l’air très attaché à cette prothèse. A quoi vous sert-elle ?

Elle me sert surtout à faire de la musculation. Pour moi, c’est très important. C’est une sorte de grosse pince, très moche mais très utile. C’est mon outil de travail. Je l’ai utilisé pendant toute ma préparation pour les Jeux Olympiques et sans, elle n’aurait pas été optimale. Je ne vois pas ce que les agresseurs auraient pu en faire. Elle est tellement moche qu’ils n’auraient même pas pu la vendre sur eBay.