RMC Sport

Athlétisme : le président de la fédération internationale se battra pour le maintien des financements après le Brexit

-

- - AFP

Le oui au Brexit a créé beaucoup d’incertitudes autour de l’argent consacré aux sports. Sebastian Coe, le président – britannique – de la fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a assuré ce jeudi qu’il se battrait pour le maintien des financements destinés à son sport.

Il a lui-même siégé au Parlement britannique. Aujourd’hui président de la fédération internationale d’athlétisme, Sebastian Coe n'a pas vraiment lâché la politique et souhaite agir après la décision du Royaume-Uni de quitter l’Union Européenne. "J'ai soutenu le camp du "Remain", affirme l’ancien parlementaire. Mais désormais, le train a quitté la gare."

Pas question pour autant de baisser les bras. "La responsabilité consiste désormais à s'assurer que nous pourrons fonctionner dans le futur de manière cohérente, a expliqué l’ancien athlète à Amsterdam ce jeudi. Et ça va être un défi." 

>> A lire aussi : Le Brexit coûte (déjà) cher à Zlatan Ibrahimovic

Le garant du financement de l’athlé

Sebastian Coe a ensuite insisté sur l’apport de Bruxelles. "En sport, nous devons être conscient que l'Union européenne a été un contributeur important, notamment pour les infrastructures, a ajouté le président de l’IAAF. Nous devons nous assurer que ces sources de financement soient remplacées afin que les contributions totales restent au même niveau."

"Et je serai en tête de la file d'attente pour m'assurer que l'argent sera bien dévolu au sport, qui est aussi important pour moi que d'autres activités." Les athlètes sont prévenus, leur président ne compte pas les lâcher.

>> A lire aussi : l'actu de l'athlétisme

la rédaction avec l'AFP