RMC Sport

Athlétisme : un an de prison ferme pour un sprinteur français

-

- - AFP

Champion de France en salle du 400m l’an dernier, Toumany Coulibaly a été condamné à deux ans de prison, dont un ferme, pour un cambriolage commis en 2014.

Reconnu coupable du cambriolage d’un magasin Bouygues Telecom de Vigneux-sur-Seine en janvier 2014, Toumany Coulibaly a été condamné ce vendredi à deux ans de prison, dont un ferme, par le tribunal d’Evry. Le champion de France en salle du 400m l’an dernier a reconnu les faits et bénéficiera d’un aménagement de peine.

A l’époque sous contrôle judiciaire pour des faits similaires, l’athlète âgé d’aujourd’hui 28 ans a admis avoir pénétré par effraction avec ses deux complices dans le centre commercial où se trouvait la boutique. Ils avaient ensuite brisé la vitrine et volé des téléphones portables et des tablettes avant de prendre la fuite dans un véhicule volé. Après avoir fait des tonneaux, la voiture avait été retrouvée par des policiers avec Coulibaly coincé à l’intérieur, ses complices ayant pris la fuite.

Déjà condamné pour des faits similaires

Déjà condamné pour vol, notamment pour un cambriolage à Brétigny-sur-Orge le 1er mars 2015, le licencié de l'ES Montgeron était sorti de prison en fin d’année dernière. « Le tribunal a pris acte des efforts réalisés par M. Coulibaly, a expliqué son avocat, Me Thomas Delanoë, à l’AFP. Ils l'ont cru authentique et sincère lorsqu'il lui a dit qu'il était suivi psychologiquement. »

La rédaction avec l'AFP