RMC Sport

Bolt : la grande panique

Usain Bolt

Usain Bolt - -

Contrairement à ce qu'annoncent les officiels et médias jamaïcains, l'extraterrestre du sprint mondial se ressent toujours de problèmes dorsaux à quelques jours des Jeux Olympiques. Au point d'avoir récemment consulté en Allemagne. Et de s'inquiéter sérieusement pour la suite.

Si l'on en croit les dirigeants de l'athlétisme jamaïcain, « La Foudre » est sur le point de s'abattre sur Londres comme elle avait dévasté Pékin et Berlin en 2008 et 2009, titres et records (9’’58 sur 100m et 19’’19 sur 200m) inclus. Pas de souci, malgré ses défaites historiques face à son compatriote Yohan Blake aux sélections jamaïcaines le mois dernier et son forfait à Monaco le 20 juillet pour ce qui devait être sa dernière sortie avant le premier tour du 100m aux Jeux Olympiques, le 3 août. « Usain est OK, répète pourtant à l'envi son coach Glen Mills. Il arrivera à Londres en pleine forme. » Faux, il n'est manifestement pas « OK ».

Selon une source proche de l'athlète, Usain Bolt est au contraire en plein doute. Le double champion du monde de Daegu se plaint du dos. Pas nouveau - il en souffre par intermittence depuis 2010 -, mais il en aurait récemment fait une fixation. Ces derniers jours, alors qu'il a établi son camp de base en Angleterre en vue des JO, le Jamaïcain âgé de 25 ans est même allé consulter à Munich, et en catimini, le docteur Müller-Wohlfahrt, le médecin des stars du sport, chez qui il s'était déjà rendu cet hiver pour un « check-up » approfondi. Cette visite ne l'aurait pas rassuré plus que ça sur ses chances de défendre ses trois couronnes olympiques (100m, 200m et relais 4x100m) dans quelques jours.

Le compte à rebours est enclenché

En surface, « Lightning Bolt », fidèle à son image, reste d'une confiance absolue. « Je sens que c'est mon heure, a-t-il solennellement déclaré en début de semaine à la presse anglaise. C'est le moment de me détacher des autres athlètes du monde. » Alors, réelle blessure ou pression obsessive d'un champion peu satisfait de ses performances 2012 (9"76 à Rome sur 100m, Blake a réussi 9"75) ? Le compte à rebours est enclenché : le 5 août, au stade olympique, ce sera la finale du 100m. A 11 jours de l'échéance, il est loin d'être favorable à l'athlète le plus célèbre de l'histoire.

GB, JFP