RMC Sport

Le relais français lance son casting

Lemaitre lors des France 2012.

Lemaitre lors des France 2012. - -

Ce vendredi débutent les Championnats de France élite d’athlétisme à Paris. Au programme du jour, les finales des relais 4x100 m. Une tradition bien française, souvent pourvoyeuse de médailles lors des grands championnats. Mais les places seront chères pour espérer intégrer la « fusée » à quatre étages tricolore en vue des Mondiaux de Moscou.

On aurait tendance à l’oublier, mais le relais est une spécialité made in France. Une valeur sûre qui, à intervalles réguliers, est synonyme depuis une cinquantaine d’années de médailles, de titres voire carrément de record du monde lors des grands rendez-vous internationaux. Comme ce fut le cas en 1990, lorsque le quatuor Sangouma-Trouabal-Morinière-Marie Rose s’était emparé contre toute attente du RM du 4x100 m à l’occasion des Championnats d’Europe de Split.

Sacré ces dernières années champion d’Europe 2010 à Barcelone puis vice-champion du monde 2011 à Daegu, le relais 4x100 m est en perte de vitesse ces derniers mois. Comme l’a confirmé le pétard mouillé de Gateshead (4e), lors des derniers Championnats d’Europe par équipes. « C’était une ‘’vieille course’’, se souvient Jimmy Vicaut. C’était notre premier relais de la saison. Nos marques n’étaient pas bonnes, nous n’étions pas à notre niveau. Ce n’est pas grave, on verra à Moscou… » Car avec Christophe Lemaitre (record personnel 9’’92) et Jimmy Vicaut (10’’02) comme « purs-cent », et sa qualité technique dans la transmission du témoin, la France peut viser haut. Et s’incruster sur le podium des prochains Mondiaux de Moscou (10 au 18 août) derrière la Jamaïque et les Etats-Unis ? Si tout s’enchaîne bien le Jour J, c’est fort probable.

Les paris sont ouverts

En attendant, l’un des intérêts de ces Championnats de France élite qui débutent ce vendredi au stade Charléty de Paris, sera justement de déterminer la composition des relais hommes et femmes qui défendront les chances tricolores en Russie. Si aucun athlète ne jouera sa sélection lors des finales nationales qui auront lieu cet après-midi, c’est le lendemain, en individuel sur 100 m, que Ghani Yalouz, le DTN, complètera son casting. Avec quatre places à pourvoir (titulaires + remplaçants).

Derrière Christophe Lemaitre et Jimmy Vicaut, la lutte s’annonce acharnée entre Emmanuel Biron (coéquipier de Lemaitre à Aix-les-Bains), crédité de 10’’22 cette saison et de tous les relais ces dernières années, Arnaud Rémy (10’’22), Ben Bassaw (présent aux JO mais auteur seulement d’un chrono de 10’’44 cette saison), Jeffrey John (absent car en lice aux actuels « Europe » Espoirs mais en ballottage favorable après ses 10’’22) ou encore le revenant Martial Mbandjock, en net retrait ces derniers mois. Sans parler de la douzaine de postulants qui se bousculent autour des 10’’30-10’’45. Les paris sont ouverts.