RMC Sport

Lemaitre : « En manque d’explosivité et de rythme »

Christophe Lemaitre

Christophe Lemaitre - -

Vainqueur ce samedi du 60m des championnats de France en salle d’Aubière en 6’’59, Christophe Lemaître n’a pas caché sa déception. Auteur d’un départ poussif, le Français s’estimait capable de mieux.

Christophe, vous avez peiné pour remporter ce 60m en 6’’59. Que s’est-il passé ?

Je m’attendais à plus de facilité, plus d’explosivité au démarrage. Au final, je n’ai pas réussi à avoir ça. Pourtant, j’étais bien, j’avais du jus… Ça n’a pas encore voulu sourire aujourd’hui.

On vous sent déçu…

Oui, un peu. J’avais vraiment les capacités pour faire mieux. Mais je n’ai pas réussi pas à concrétiser le travail fourni à l’entraînement.

Comment expliquez-vous ce départ manqué ?

Là, je ne vois pas. Je n’ai pas d’explications. Il y a encore un problème au niveau du départ, de la mise en action. J’ai bien essayé de faire des départs plus rythmés mais en séries, on a vu que je n’y arrivais pas. Ce n’est pas mon style de course. Ce qui me manque encore, c’est de l’explosivité et du rythme.

Vous n’avez jamais douté de la victoire finale ?

Je savais que j’allais tout rattraper à la fin. Mais c’était dur, oui.

« Je n’ai pas vraiment accordé d’importance à ces championnats »

Il y a quand même le titre au bout…

Oui. Mais il y avait vraiment moyen de faire mieux.

Cela ne vous frustre pas de ne pas voir vos progrès à l’entraînement se matérialiser en compétition ?

Le travail que j’ai fait au Portugal était pour la salle, oui, mais malheureusement, ça n’a pas encore servi. Je pense que ça rapportera plus cet été, comme cela avait été le cas avec Miami l’année dernière.

Le fait d’être focalisé sur l’été à venir ne peut-il pas expliquer votre manque de motivation sur la saison hivernale ?

Je n’avais pas d’objectif. L’année dernière, il y avait les Europe chez moi… Là, comme je n’ai pas vraiment accordé d’importance à ces championnats, cela a peut-être joué sur ma motivation. On ne peut pas en être certain mais cela peut être un facteur, oui…

Le titre de l'encadré ici

Lavillenie et Soumaré au rendez-vous|||

Facile, Renaud Lavillenie, ce samedi lors des championnats de France d’Aubière. Devant son public, le leader français de la perche a facilement remporté un concours qui ne s’est pas élevé plus haut que 5m72, malgré trois tentatives à 5m86. « L’objectif majeur, c’était le titre, rappellait Lavillenie. S’il avait fallu sauter 5m90 pour aller le chercher, je m’y serais employé. Là, j’ai attendu 1 heure 30, j’ai fait un saut, j’ai attendu un petit peu et puis j’étais tout seul. Ce n’était pas un rythme habituel. Mais bon, j’étais fatigué. J’étais venu pour gagner et je l’ai fait. Gagner à domicile ce n’était pas facile. C’est chose faite. C’est mon troisième titre en salle d’affilée. C’est déjà ça. »

De son côté, Myriam Soumaré s’est imposée sur 60m (7’’29) devant Ayodele Ikuesan et Carima Louami, Christine Arron devant se contenter de la 4e place. « Satisfaite ? Pas pleinement, lâchait Soumaré quelques instants après sa course. Le chrono était nettement mieux en séries qu’en finale. Je reste un peu sur ma faim. Je voulais égaliser mon record de l’année dernière (ndlr, 7’’18 le 6 mars 2011 à Paris). Je ne l’ai pas fait. Je me suis fait un peu mal à la cheville. Je ne voulais pas me blesser, je suis restée placée, concentrée. L’objectif était d’aller chercher le titre. Je suis quand même contente. Je ferais peut-être le 200m demain (dimanche). Si c’est raisonnable, je courrais pour me faire plaisir. Ce sera mon premier 200m de la saison. Sinon, je ne forcerai pas et je rentrerai tranquillement à la maison. Il y a toute une saison estivale qui m’attend. » Soumaré comme Lemaitre concluront leur saison indoor avec ces championnats de France.