RMC Sport

Darnal : « Une perf de très, très haut niveau »

Myriam Soumaré

Myriam Soumaré - -

L’entraîneur de Myriam Soumaré, Olivier Darnal, ne s’attendait pas à voir sa protégée à ce niveau d’excellence.

Olivier, Myriam vous a-t-elle épatée ?
Elle m’a épaté par son chrono (22’32). Je m’attendais à un chrono aux alentours des 22’50. Là, c’est une perf’ de très, très haut niveau. Au pire, je voyais 22’60 et au mieux 22’50. 22’32, c’est énorme !

Elle a eu une préparation spécifique pour être au top pour ces championnats d’Europe…
Tout à fait. Je n’ai pas mis la priorité sur les championnats de France Elite. Ça a d’ailleurs failli lui coûter cher car elle n’a pas fait les minima sur 100m. Mais le DTN lui a fait confiance. J’ai entendu que les Elites passent pour commencer le travail spécifique. Avant, je ne lui ai fait bosser que du foncier. Je lui ai aussi fait participer à des compétitions alors qu’elle n’était pas en forme. L’objectif était de travailler sa technique et qu’elle soit capable d’enchaîner les tours ici à Barcelone. Aujourd’hui (hier), elle a six courses dans les jambes et elle explose son propre record.

Myriam n’est pas professionnelle puisqu’elle est puéricultrice. Comment gère-t-elle cela ?
Elle a besoin de cet équilibre. Ce n’est pas une passionnée d’athlétisme. Elle est victime de ses qualités naturelles. C’est indispensable qu’elle ait toujours son boulot à côté même s’il elle ne doit y aller qu’une ou deux fois par semaine. Quand elle sort du stade, elle a besoin d’oublier l’athlétisme. Elle n’est pas arrivée là toute seule. Je l’ai forcée à aller dans les stades et à y rester. J’ai essayé de la passionner. Et j’essaie encore.