RMC Sport

Ewanjé-Epée : « Robert-Michon, retenez (enfin) son nom ! »

-

- - -

Pendant les Mondiaux d’athlétisme (10 au 18 août à Moscou), Maryse Ewanjé-Epée analyse la compétition pour RMC Sport. Pour l’ancienne athlète française, la médaille d’argent de Mélina Robert-Michon est une superbe récompense.

« Il est difficile d’exprimer avec des mots la joie que j’ai ressentie à voir Mélina Robert-Michon arracher son premier podium mondial au lancer du disque ! A 34 ans, elle a connu presque toutes les finales dans l’indifférence la plus totale, les lancers étant une discipline confidentielle et quasi sinistrée en France. Sa sublime médaille d'argent assortie d’un nouveau record de France (66m28) sent la sueur, l’abnégation, l’humilité e la persévérance. Il faut réaliser l’exploit de cette attachante maman de 34 ans, 55 ans après le doublé olympique de Micheline Ostermeyer et Jacqueline Mazéas à Helsinki ! Jamais elle n’a baissé les bras. Jamais elle n’a renoncé, malgré les (très) maigres gains, les séparations d’avec sa petite fille, les stéréotypes attachés à sa discipline et la concurrence musclée de l’ex-bloc de l’Est, des Cubaines et des Chinoises.

Mais son heure a fini par sonner et franchement, elle a été la plus forte émotion de cette deuxième journée pour moi, malgré la sacro-sainte finale du 100m qui a consacrée une nouvelle fois sa Majesté Usain Bolt.

Bien sûr, la quatrième place de la « gueule d’ange » Kevin Mayer au décathlon a été un temps très fort. Nul doute que le ‘‘môme’’ (21 ans) entre avec sa première campagne mondiale dans le cercle fermé des stars montante de l’athlé français, tout comme Pierre-Ambroise Bosse (même âge), souverain sur 800 mètres pour s’offrir sa première finale mondiale.

Mais Mélina mérite tellement que l’on retienne son double patronyme par cœur que j’avais envie de la célébrer en grand ! Elle, un peu sonnée et toujours humble, a choisi de remercier tout son petit monde de "galérienne" des lancers et elle n’a pas manqué aussi de dédier son succès à Yves Niaré, recordman de France du lancer du poids disparu accidentellement cet hiver. Puisse cette historique médaille réhabiliter enfin et durablement la plus ingrate des disciplines athlétiques ! »

A lire aussi :

- Robert-Michon : « Je ne suis plus sur Terre ! »

- Bolt, la foudre du dimanche

- Revivez la 2ème journée des Mondiaux d'athlétisme

Maryse Ewanjé-Epée