RMC Sport

Ewanjé-Epée : « Vicaut, nouveau chef de file ? »

-

- - -

Pendant les Mondiaux d’athlétisme (10 au 18 août à Moscou), Maryse Ewanjé-Epée analysera la compétition pour RMC Sport. L’ancienne athlète française évalue les chances de Christophe Lemaitre et Jimmy Vicaut sur 100m ce dimanche.

« Ce soir, comme tous les deuxièmes jours de compétition aux championnats du monde ou aux Jeux Olympiques, le ton de la compétition sera donné. Car si le premier jour permet de faire une rapide revue d’effectifs, depuis l’affluence des spectateurs jusqu’à la rapidité ou l’élasticité du revêtement, ce sont bien les lions du 100m qui labellisent l’édition : ‘‘public le plus chaleureux ou le plus froid, piste la plus rapide de l’histoire, stade écrin ou arène courant d’air’’…

Dans ce contexte, les Bolt, Carter, Gatlin, Mitchell ET Jimmy Vicaut sont attendus au tournant - ou plutôt sur la ligne droite - comme les Messies !

Et des indices, on en a eu dès les séries, les plus rapides de l’histoire des Mondiaux d’athlétisme avec Rodgers et Gatlin, les costauds US, en moins de 10 secondes et un Bolt appliqué et relâché en 10’’07

Nos Français, Lemaitre et Vicaut, se sont sortis du piège des qualifications de diverse manière. Le premier, toujours aussi crispé au départ, a dû s’employer pour développer son mètre 96 (10’’12) et le second, Jimmy, semblait particulièrement à l’aise en 10’’06 ultra-contrôlés.

Si l’on met Bolt à part… car il l’est, même en plus de 10 secondes, c’est bel et bien Jimmy Vicaut qui m’a fait la plus belle impression. En demi-finales, il sera à n’en pas douter dans les meilleures dispositions pour claquer un quatrième chrono sous les 10 secondes et s’offrir une nouvelle finale mondiale avec cette fois de vraies chances de disputer le podium aux ‘‘Jaméricains’’ et… au grand Chinois Zhang, ‘‘new kid on the block’’ qui m’a lui aussi enchantée avec son compas fluide et son pied solide sur la piste (10’’04, nouveau record de Chine).

Quant à Christophe Lemaitre, ce 100m doit lui permettre de faire monter la ‘‘sauce’’ en vue du 200m, où il sera beaucoup plus en vue. Car sur 100m, s’il ne trouve pas la solution à son départ en mode ‘‘Micheline’’, il n’a aucune chance d’accrocher le train de la finale. »

A lire aussi :

- Ewanjé-Epée : « Moscou, championnat propre ? »

- Vicaut et Lemaitre ont la tête aux demies

- Bolt, la reconquête solitaire

Maryse Ewanjé-Epée