RMC Sport

Lemaitre : « Confirmer ma montée en puissance »

Christophe Lemaitre.

Christophe Lemaitre. - -

Vainqueur d’un 100 m sans enjeu (10’’07), ce vendredi à Gateshead, en préambule du Championnat d'Europe par équipes qui débute ce samedi, Christophe Lemaitre s’est rassuré sur son état de forme, lui qui disputera le 200 m dimanche. Et garde un œil sur Jimmy Vicaut, son rival en sprint.

Christophe, comment vous sentez-vous après cette mise en jambes sur 100 m ?

Heureusement que j’ai fait moins de 10’’10. Sinon, ça m’aurait fait peur. C’est vrai qu’avec le voyage dans les pattes (il est arrivé seulement le matin par avion, ndlr), courir juste derrière ce n’est pas évident. Mais c’est assez satisfaisant, surtout contre Dwain Chambers (10’’17). C’est quelqu’un qui a beaucoup d’expérience. Aujourd’hui, la course s’est passée un peu comme à Rabat (il y a quinze jours), même si c’est un peu moins marquant. Je gagne dans les dernières foulées. Ça commence à revenir progressivement. Je n’ai pas trop de souci.

Qu’attendez-vous de ces Championnats d’Europe par équipes ?

J’attends une confirmation de ma montée en puissance, essayer de descendre encore les chronos sur 200 m. Je veux continuer de me rapprocher des 20 secondes. Si je peux faire moins de 20’’10 ou s’en rapprocher, ce sera super. Et bien sûr, aller chercher la victoire pour l’équipe de France, ce sera ça l’objectif.

Pour vous, que représente cette compétition par équipes ?

J’aime beaucoup les Interclubs parce que c’est un esprit de compétition avec l’équipe. On court pour l’équipe. Là, c’est un peu la même chose sauf que c’est à l’échelle internationale, avec l’équipe de France. C’est vrai que c’est une chose à laquelle je tiens.

Un dernier mot sur Jimmy Vicaut, votre grand rival cette année sur 100 m, course à laquelle il prendra part ce samedi…

Si je l’ai dans ma course, c’est sûr que j’aurais envie de gagner. Non pas parce que c’est un Français et que c’est Jimmy Vicaut, mais parce que j’ai toujours été comme ça. Même si Jimmy est français, il fait partie de mes concurrents et s’il se retrouve dans la même course que moi, ça ne changera rien à mon état d’esprit. Mais ça ne nous empêche pas d’être potes. On s’entend très bien.

A lire aussi :

>> Robles exclu de la sélection cubaine

>> Oslo : Bolt remet les gaz

>> Toute l'actualité de l'athlétisme