RMC Sport

Lemaitre : « Trop risqué de courir »

Christophe Lemaitre forfait pour la suite des Mondiaux

Christophe Lemaitre forfait pour la suite des Mondiaux - -

Victime d’une lésion musculaire à la cuisse droite dimanche soir en finale du 100m des Mondiaux, Christophe Lemaitre a dû faire une croix sur la suite de la compétition. Le Français n’a pas voulu aggravé sa blessure.

Christophe Lemaitre, votre saison est-elle terminée avec cette blessure à la cuisse droite ?

On peut dire ça comme ça. On n’avait pas prévu de meetings après les championnats du monde. Avec Pierrot (Pierre Carraz, son entraîneur, ndlr), on avait prévu du repos. Je ne pense pas qu’on ira faire des gros meetings. Le DécaNation, ce n’était pas prévu.

Comment vous sentez-vous moralement ?

Ça va bien. Je le prends assez bien. Sur le coup, ça a été assez dur. Mais après, avec du recul, on va dire que ce sont les aléas du sprint et du sport de haut niveau. Ce que j’ai eu, c’est typiquement ce qu’on peut avoir sur un 100m.

Avez-vous su dès dimanche soir que vous alliez devoir déclarer forfait ?

Non, pas du tout. A l’échauffement, après la demie, je me sentais super bien. J’étais confiant. Ça a été soudain. On ne pouvait pas y penser. C’est venu d’un coup. Il n’y avait aucun signe avant-coureur. J’ai ressenti une petite crampe avant le départ (de la finale, ndlr). Je me suis dit qu’elle était revenue, mais très forte. Je n’arrivais pas à m’en débarrasser. Après les examens, c’était plus qu’une crampe. Je n’avais pas d’autre choix que de renoncer à ces Mondiaux.

Avez-vous envisagé de continuer, malgré la douleur ?

Il y a toujours l’envie de continuer. Mais il faut être réaliste. Même si ce n’est pas une blessure grave, elle ne se règlera pas comme ça. Ce serait trop risqué de courir. Ça pourrait empirer. Ça ne sert à rien.

Que retiendrez-vous de ces Mondiaux ?

Il n’y a pas que cette blessure. J’arrive à me qualifier pour la finale du 100m alors que c’était vraiment très dense et très dur. Je me retrouve parmi l’armada jamaïcaine et américaine. C’était bien. J’avais un coup à jouer sur 200m et 4x100. Malheureusement, cette blessure est arrivée. Ça fait partie de la vie d’un sportif de haut niveau.

Quel bilan faites-vous de votre saison ?

J’aurais pu faire de meilleurs chronos, c’est clair. Mais il y a quand même des choses positives, notamment dans les deux semaines avant les Mondiaux. J’ai trouvé des choses intéressantes. On travaillera là-dessus pendant toute une saison. Je pense que ça m’aidera à faire de meilleurs chronos. Il n’y a pas que du mauvais. Il y a aussi du très bon avec cette finale. J’ai couru à la limite des 10 secondes (10’’00 en demi-finales, ndlr). C’est mon meilleur chrono en grands championnats. En finale, j’ai fait avec les moyens que j’avais. Ce sont quand même de bonnes choses.

A lire aussi :

- Mondiaux terminés pour Lemaitre

- Fin de saison pour Lemaitre

- Lemaitre a « connu pire »

Propos recueillis par Pierrick Taisne à Moscou