RMC Sport

Mondiaux d’athlé: Gatlin, le sacre sous les sifflets

Justin Gatlin, champion du monde du 100m

Justin Gatlin, champion du monde du 100m - AFP

Suspendu quatre ans pour dopage entre 2006 et 2010, Justin Gatlin a ignoré les sifflets de Londres ce samedi pour redevenir champion du monde du 100m devant son compatriote Coleman, et surtout devant Usain Bolt, qui tirait là sa révérence.

Le Stade Olympique de Londres est partagé. Comme coupé en deux. D’un côté, les acclamations et les adieux à la légende Usain Bolt. De l'autre, les sifflets envers le nouveau champion du monde, Justin Gatlin. Légende vivante du sprint, Usain Bolt quitte donc la piste sur une nouvelle médaille, mais seulement de bronze, sur le 100 mètres. Décevant, évidemment, tant le Jamaïcain a habitué à l’excellence dans les grands rendez-vous.

Mais cette finale des Mondiaux 2017 ne lui a pas souri, à l’inverse de Justin Gatlin. A 35 ans, l’Américain vient de s’adjuger un deuxième sacre sur la distance reine après son titre de 2005 à Helsinki. Une course en 9’’92 pour devancer son compatriote Christian Coleman (9’’94) et donc Bolt (9’’95). Mais Gatlin reçoit en retour non pas une ovation, mais une majorité de huées de la part du public londonien, déçu de voir la dernière sortie de "La Foudre" perturbée par son rival, qui plus est, un ancien dopé.

A lire aussi >> Revivez la finale du 100m sur RMC Sport

Ontanon: "J’ai envie de dire que Gatlin gâche la fête"

Un sentiment de gâchis partagé par Guy Ontanon sur RMC. "Je suis profondément déçu de voir Gatlin sur ce podium et champion du monde. Il ne va pas être à la fête lors de la cérémonie de remise des médailles. J'ai presque envie de dire qu'il nous gâche la fête", soupire l’entraîneur de sprint. C'est vrai, l’Américain traîne derrière lui une sulfureuse réputation et la suspicion depuis son dérapage incontrôlé avec les substances illicites.

A lire aussi >> Mondiaux d’athlé : stupeur, Usain Bolt rate son dernier 100m !

Gatlin: "Bolt m'a dit que je ne méritais pas ces sifflets"

C’était en 2006. Justin Gatlin est alors suspendu pour huit ans après un test positif à la testostérone ou à l’un de ses produits dérivés. Le sprinteur nie dans un premier temps, puis collabore avec l'agence américaine antidopage (USADA) et voit sa peine réduite à quatre années. Jusqu'à ce retour au tout premier plan ce samedi.

"La première chose que Bolt m'a dite, c'est félicitations, tu as travaillé pour ce titre et tu ne mérites pas ces sifflets de la part du public", réagissait ému le nouveau champion du monde au micro de la BBC. Gatlin divise, c'est évident. Mais a donc reçu la bénédiction du "Roi" jamaïcain. Qu’il n’a pas manqué de saluer à son tour en s’agenouillant devant lui sur la piste sitôt la ligne droite avalée, avec ce petit goût de revanche dans la bouche. Celle d'un repenti en mission.

A lire aussi >> Mondiaux d'athlé: quelles chances de médailles pour la France?

VIDEO. Usain Bolt dans le teaser de PES 2018

D.W