RMC Sport

Répétition générale avant les JO

Christophe Lemaitre

Christophe Lemaitre - -

A 30 jours du début des JO de Londres, les athlètes français se testent à balles réelles lors des Championnats d’Europe à Helsinki qui débutent ce mercredi. L’occasion de se rassurer pour certains, de se qualifier pour d’autres.

Il reste encore un tout petit mois de compétition aux athlètes pour arriver au top de leur forme aux Jeux Olympiques de Londres, dont le programme débutera le 3 août. S’il reste encore une étape de Ligue de Diamant (à Paris le 6 juillet) et un meeting (à Reims le 4 juillet) avant l’officialisation de la sélection olympique (le 6 juillet), les Championnats d’Europe qui débutent à Helsinki ce mercredi se rapprochent le plus de la configuration JO. En Finlande, les Bleus s’offriront donc une répétition grandeur nature. « Ce sera une étape assez importante, explique Ghani Yalouz, le DTN. Il y a ceux qui voudront atteindre les minima, ceux qui chercheront à se conforter et d’autres qui viseront des titres. »

Christophe Lemaitre figure dans la dernière catégorie. Deux ans après sa razzia de Barcelone (trois titres de champion sur 100m, 200m et 4x100m), le sprinteur français est arrivé en Finlande avec un statut de star. Ce qui lui a valu d’être convié à la conférence de presse de la Fédération européenne, ce mardi, traditionnellement réservée aux têtes d’affiche. « Je suis passé de l’ombre à une très grande lumière, reconnait l’athlète d’Aix-les-Bains. J’ai l’impression d’être dans un grand meeting. Est-ce que cela me plait ? Oui et non, j’aurais préféré faire une sieste à l’hôtel. » Cet intérêt prononcé le prépare déjà à ce qui l’attend en Angleterre. A Helsinki, il disputera le 100m et le relais et fera l’impasse sur le 200m. De quoi donner une première indication sur les distances qu’il choisira à Londres.

Yalouz : « Ce ne sont pas tous des Usain Bolt »

« L’objectif principal, ce sont les Jeux mais je ne compte pas repartir autrement qu’avec des médailles d’or, assure-t-il. C’est une répétition avant les Jeux et cela demande de gérer son programme d’entrainement. Il faut faire les bons choix et essayer d’être en forme du début à la fin. » Ladji Doucouré, auteur des minima (13’’37 à Gainesville en avril dernier) aura, lui, fort à prouver face à Garfield Darien, récent champion de France et Samuel Coco-Viloin, sur 110m haies. Christine Arron, double médaillée de bronze lors des Mondiaux de 2005 à… Helsinki, abat l’une de ses dernières cartes pour décrocher les minima sur 100m (elle affiche un chrono de 11’’27 cette saison, à 9/10es des minima requis) et participer à ses quatrièmes JO.

Une chose est sûre, ces Championnats d’Europe situeront le degré de performance espéré aux JO quatre ans après le très maigre bilan de Pékin (une seule médaille, l’argent sur 3 000 m steeple pour Mahiedine Mekhissi-Benabbad). « Je veux qu’ils donnent tout et qu’ils se dépassent, fixe Ghani Yalouz. Ce ne sont pas tous des Usain Bolt et ce ne sont pas tous des champions olympiques ou des champions du monde. Même si j’espère que certains seront titrés à Helsinki. »

Le titre de l'encadré ici

Les stars à suivre|||

Année olympique oblige, cette 21e édition des Championnats d’Europe d’athlétisme sera boudée par de nombreuses stars du Vieux Continent. Une poignée de pointures griffera néanmoins le tartan de la piste du stade d’Helsinki, à l’image de Lemaitre et Arron (100m), Farah (5000m), Mekhissi (3000m steeple), Doucouré (11àm haies), Lavillenie (perche), Serble (décathlon), Mbango (triple saut) ou encore Thorkildsen et Pitkämäki (javelot).

Nicolas Couet avec FX de Châteaufort à Helsinki