RMC Sport

Vicaut trop juste, Tamgho dans le coup

Jimmy Vicaut

Jimmy Vicaut - -

Fortunes diverses pour les Bleus à Moscou. Si le triple saut, avec Teddy Tamgho, a vu… triple, Jimmy Vicaut ne s’est pas qualifié pour la finale du 200m. Même sort pour Bob Tahri sur 1500m. Florian Carvalho, lui, en sera.

Jimmy Vicaut n’avait pas le masque, vendredi soir. Le Français, 4e de sa demi-finale du 200m, a vu la porte de la finale se claquer avec fracas sous ses yeux, la faute à un chrono beaucoup trop lent (20’’51). Et c’est lucide que le protégé de Guy Ontanon est revenu sur sa course. « Courir deux 200 dans la même jour, c’est la première fois que je fais ça. Je me suis fait plaisir, confie Vicaut. Pour la finale, c’est mort. Je vais apprendre de mes erreurs. On va travailler très dur et on verra dans deux ans. »

Vicaut ne sera pas de la fête, samedi, d’un 200m qu’Usain Bolt abordera encore en grandissime favori. « La Foudre » a d’abord marqué les esprits vendredi matin, en dominant sa série en toute décontraction (20’’66), s’offrant le luxe de rigoler avec le Britannique Delanno Williams ! Bolt était moins farceur quelques heures plus tard, mais le relâchement était tout de même là avant l’arrivée (20’’12). Jimmy Vicaut n’assistera donc pas au prochain show du Jamaïcain. Mais il a encore un ultime rendez-vous à honorer, le relais 4x100 m. « Qu’est-ce qu’on peut aller chercher ? Une médaille, on l’espère. On est chauds en tout cas. Mais ça va être compliqué sans Christophe (Lemaitre, ndlr).

Tahri à quai, Carvalho saisit sa chance

Autre déception de la journée : Bob Tahri sur 1500m. Le Français semblait pourtant bien calé à l’approche des 400 derniers mètres. Mais dans l’emballage final, il s’est fait enfermer et a vu le meilleur performeur mondial de l’année (3’27’’72), le Kényan Asbel Kiprop, clarifier les débats (3’43’’30). « Je suis très déçu, confie Tahri. J’aurais préféré être dans la deuxième série. C’était plus mon type de course.

Je me suis fait éliminer par des mecs plus rapides que moi. »Tahri, 9e, ne sera donc pas du grand oral. Florian Carvalho, si. Quatrième (3’36’’26), l’intéressé ne manque pas d’envie avant la finale de dimanche. « L’objectif, c’était que je coure trois fois, lâche-t-il. C’est fait. Il y a quelque chose à faire dimanche. Je vais tout faire pour accrocher une place d’honneur et pourquoi pas une médaille. »

Tamgho et les triple sauteurs au rendez-vous

L’objectif, également, dimanche, de Teddy Tamgho. Pour son retour après deux ans de blessures et de suspension, ce dernier s’est qualifié pour la finale du triple saut, avec un bond à 17,41m à son deuxième essai. Le Français, recordman du monde en salle, a signé la meilleure performance des qualifications après avoir mordu sur sa première tentative. Il sera accompagné par son compatriote Yoann Rapinier, qui s'est offert le deuxième ticket de la matinée avec un saut à 17,39m. Saku Bafuanga Baya a eu plus de mal pour se qualifier en prenant la douzième et dernière place qualificative (16,63m). Les Bleus réalisent un carton plein ! De quoi nourrir de gros espoirs pour dimanche…

A lire aussi :

- Revivez la 7e journée des Mondiaux

- Revivez la 6e journée des Mondiaux d'athlétisme

- Mekhissi assume son rang

A.D.